Site Médical de Baxter


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Menu en cas de goutte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Baxter
Admin


Féminin
Nombre de messages : 4249
Age : 42
Localisation : Montérégie, Canada
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Menu en cas de goutte   Mar 10 Avr - 15:00

Menu en cas de goutte

La goutte peut être occasionnée par un apport calorique très élevé, une grande consommation d'alcool et d'aliments riches en purines. Les purines sont des substances dérivées de la dégradation de certaines protéines; on les trouve aussi à l'état pur dans certains aliments. Ces substances sont responsables de la formation de cristaux d'acide urique (dégradation des purines) dans les articulations. D'autres facteurs peuvent engendrer ce mal: la prise de certains médicaments (salicylates, diurétiques), l'insuffisance rénale, la jeûne avec perte de poids rapide accompagné ou pas d'activité physique très intense.

Symptômes
La plupart du temps, la goutte se loge dans l'articulation du gros orteil. Le patient ressent des douleurs intenses et rythmées, semblables aux douleurs arthritiques.


Menu
La diète du goutteux sert dorénavant comme adjuvant à la médication, car elle ne propose en fait qu'un minimum de restrictions alimentaires. Si la médication et la réduction d'aliments riches en purines ne produisent que peu ou pas d'effet, on évaluera alors la possibilité de réduire les protéines alimentaires.

Ce menu ne peut en aucun cas remplacer une consultation avec un(e) diététiste / nutritionniste et votre médecin traitant. Respectant le Guide alimentaire canadien pour manger sainement, il est adapté à un homme âgé de 50 ans, pesant 73 kg, mesurant 1,75 m, pratiquant une activité quotidienne qualifiée de légère et souffrant seulement de la goutte. L'apport énergétique quotidien moyen, afin de rencontrer ses besoins, est de 2000 kcal ou 8400 kJ. Une femme et/ou une personne plus âgée nécessitera moins d'énergie. Par contre, une personne plus lourde et/ou plus grande et/ou plus active devra absorber plus d'énergie. Comme l'apport énergétique de chaque aliment varie énormément en fonction de son degré de fraîcheur, de la saison, etc., les valeurs caloriques présentées sont approximatives.
Repas Guide alimentaire canadien Énergie (kcal / kJ)
Déjeuner
1 tasse de céréales sèches 2 produits céréaliers 66 / 276
1 1/2 tasses de lait 2% 1 1/2 produit laitier 174 / 727
1 tranche de pain blanc 1 produit céréalier 33 / 138
15 ml de beurre d'arachide 1/2 substitut 38 / 159
1 banane 2 fruits 120 / 502
Collation
1 pêche 1 fruit 60 / 250
30 g de fromage à pâte ferme 1/2 produit laitier 58 / 242
Dîner
Sandwich au jambon cuit maison
60 g de jambon
2 tr. de pain blanc
15 ml de mayonnaise 1 viande 118 / 493
2 produits céréaliers 66 / 276
Autres 90 / 376
Salade verte + concombre + poivron + oignon 1 légume 90 / 376
15 ml de vinaigrette Autres 135 / 564
1 yogourt aux fraises 1 produit laitier 175 / 731
250 ml de jus d'orange 2 fruits 120 / 500
Collation
1 muffin aux carottes 2 produits céréaliers 150 / 627
Souper
Blancs de poulet au beurre d'herbes 1 viande 177 / 740
Autres 150 / 627
1 tasse de riz blanc 2 produits céréaliers 66 / 275
2-3 bouquets de brocoli 1 légume 30 / 125
1 tasse de jus de légume 2 légumes 75 / 314
Total: 9 produits céréaliers
9 légumes / fruits
3 produits laitiers
2 1/2 viandes et substituts 1991 / 8322

Recommandations:
Ce menu respecte le Guide alimentaire canadien pour manger sainement qui recommande de prendre quotidiennement entre 5 et 12 portions de produits céréaliers, 5 à 10 portions de légumes et fruits, 2 à 4 portions de produits laitiers et entre 2 et 3 portions de viandes et substituts. Au moins 3 des 4 groupes alimentaires devraient être présents à chaque repas principal. Il est possible d'adapter ce menu selon vos goûts et vos besoins (évalués préférablement par un(e) diététiste / nutritionniste) en ajoutant ou en enlevant de l'assaisonnement et/ou des portions dans chacune des catégories.

Cependant, en cas de goutte, il est important…
- de maigrir de façon graduelle, si on souffre d'obésité.
- d'éliminer les aliments très riches en purines comme les anchois, les abats, les crevettes, les extraits de viande, le gibier, le hareng, le maquereau, les pétoncles, les sardines et les sauces brunes.
- de consommer avec modération les aliments riches en purines comme les asperges, les champignons, le chou-fleur, les épinards, la farine d'avoine, les fruits de mer, les légumineuses, les produits à grains entiers, les petits pois, les poissons, le son et germe de blé et la viande.
- de limiter sa consommation d'alcool.
- de boire de façon graduelle 2 à 3 litres d'eau par jour.


Par: Stéphane Roy, nutritionniste, M.Sc.

_________________


"La valeur d'une personne se mesure toujours au bonheur qu'elle donnent aux autres."
Revenir en haut Aller en bas
http://universdebaxter.superforum.fr
Baxter
Admin


Féminin
Nombre de messages : 4249
Age : 42
Localisation : Montérégie, Canada
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Menu en cas de goutte   Mar 10 Avr - 15:00

Cholécystectomie, goutte, alcool et intolérance ou allergie alimentaire

Malaises après une cholécystectomie
La cholécystectomie est une opération chirurgicale consistant à enlever la vésicule biliaire. Celle-ci est une réserve de bile (produite par le foie) servant à rendre la digestion du gras plus efficace.

Suite à l'ablation de la vésicule, votre mère, Christel, qui souffre en effet de graves symptômes, aurait dû recevoir une alimentation faible en gras à l'hôpital ainsi qu'un enseignement à propos d'une alimentation hypolipidique (faible en gras) avant le retour à la maison. Après une cholécystectomie, il est en effet conseillé d'opter pour une alimentation faible en gras pendant un mois suivant l'opération. Comme votre mère ne possède plus de réserve de bile, l'organisme nécessitera un peu de temps avant de s'adapter et de transformer le canal biliaire en un «semblant» de vésicule biliaire. En continuant les mêmes habitudes alimentaires qu'auparavant, il est possible qu'elle ait de la difficulté à digérer le gras, entraînant un inconfort général dans les jours et semaines suivant l'opération.

Il lui faut éviter de consommer de la viande grasse comme bacon, côtes levées ainsi que tourtières, pâtés, saucisses, etc. Par contre, le porc, le bouf, le cheval, le jambon, le veau ainsi que l'agneau peuvent être consommés mais à condition d'opter pour des coupes maigres, en enlevant le gras visible avant la cuisson et en portant une attention particulière au mode de préparation.

Quant aux produits laitiers, il est préférable d'opter pour des produits contenant 1 % de matières grasses ou moins, et cela comprend le lait, le yogourt et le fromage. Les produits céréaliers peuvent être consommés sans restriction, à condition qu'ils contiennent peu de gras, c'est-à-dire moins que 3 % de gras par portions (lire les étiquettes nutritionnelles lorsqu'elles sont présentes). De manière générale, il faut éviter le pain au fromage et aux oufs, les craquelins au fromage, les croissants, les muffins commerciaux, les brioches, les crêpes, le pain doré, le germe de blé et les autres produits gras.

Parmi les fruits et les légumes, seuls les avocats et les olives sont à éviter. Il faut aussi porter une attention particulière à l'utilisation du gras dans la préparation des mets. Parmi les desserts, choisir ceux qui ne renferment pas de crème, d'oufs (jaunes), du beurre et du chocolat, en optant pour des produits faits à base de lait écrémé, de yogourt glacé. Gâteau des anges, gelée de fruits, meringue, mousses aux fruits ainsi que d'autres desserts faibles en gras sont à privilégier. Les matières grasses (beurre, huile et margarine) peuvent être utilisées mais avec beaucoup de parcimonie. La quantité à utiliser par jour dépendra de la tolérance individuelle de chaque personne. Généralement, les personnes retrouvent leur ancien mode alimentaire sans problème. Je vous souhaite bonne chance Christel, ainsi qu'à votre mère.

_________________


"La valeur d'une personne se mesure toujours au bonheur qu'elle donnent aux autres."
Revenir en haut Aller en bas
http://universdebaxter.superforum.fr
Baxter
Admin


Féminin
Nombre de messages : 4249
Age : 42
Localisation : Montérégie, Canada
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Menu en cas de goutte   Mar 10 Avr - 15:01

La goutte: causes et diète à respecter
La goutte peut résulter d'un apport calorique très élevé, d'une grande consommation d'alcool et d'aliments riches en purines. Donc, M. Germain, ce ne sont pas toutes les protéines ou les acides nucléiques (contenus dans les protéines) mais plutôt les purines (substances dérivées de la dégradation de certaines protéines) qui sont en partie responsables de la goutte. Ces facteurs entraînent la formation de cristaux d'acide urique (dégradation des purines) aux niveaux des articulations. On peut imaginer ces cristaux comme étant des aiguilles situées autour des articulations.

D'autres facteurs peuvent être responsables, comme une diminution d'excrétion d'acide urique causée par la prise de certains médicaments (salicylates, diurétiques), d'insuffisance rénale ou d'un jeûne avec perte de poids rapide. Cette diminution d'excrétion d'acide urique, de même que sa production accrue peuvent avoir une cause inconnue. Le médecin pourra éventuellement vous expliquer les répercussions possibles de la prise de certains médicaments sur la goutte.

Une diminution ou une abstention de la consommation d'aliments très riches en purines, c'est-à-dire ceux contenant plus que 150 mg de purines / 100 g de viande comme anchois, cervelle, cour, crevettes, foie, gibier, hareng, maquereau, pétoncles, ris de veau, rognons, sardines et sauces brunes. En ajoutant à cela, une alimentation modérée en viande et en diminuant la consommation d'alcool de toutes sortes (de la bière en passant par le vin jusqu'aux alcools forts), les crises aiguës de goutte pourront diminuer. Si les crises ne s'atténuent pas, d'autres recommandations peuvent être de mise comme une restriction plus sévère des viandes et d'apport énergétique en collaboration avec votre médecin et un(e) diététiste / nutritionniste.

_________________


"La valeur d'une personne se mesure toujours au bonheur qu'elle donnent aux autres."
Revenir en haut Aller en bas
http://universdebaxter.superforum.fr
Baxter
Admin


Féminin
Nombre de messages : 4249
Age : 42
Localisation : Montérégie, Canada
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Menu en cas de goutte   Mar 10 Avr - 15:01

Les effets néfastes de l'alcool
Comme vous avez pu le lire dans le paragraphe précédent, Fanny, la goutte peut être un des effets néfastes de l'alcool. Parmi les autres effets néfastes, il y a l'hypertension, la possibilité de développer certains types de cancer, de substituer certains nutriments essentiels par l'alcool et bien entendu le risque de devenir alcoolique et de développer une cirrhose de foie avec toute les complications que cela entraîne.

Généralement, chez les personnes n'étant pas prédisposées génétiquement à l'alcoolisme, il est recommandé de ne pas dépasser une à deux consommations alcoolisées par jour, ce qui correspond à environ à 5 % de l'apport énergétique totale pour la plupart d'entre nous. L'apport énergétique d'une bière à 5 % d'alcool est de 150 kcal (630 kJ), soit l'équivalent d'une tranche de pain avec 2 carrés de beurre. Concernant votre question sur la rétention d'eau, je vous conseillerais fortement de consulter votre médecin avant de consommer quelques diurétiques (produit favorisant l'évacuation et la formation d'urine) d'origine naturelle. Il en existe bien sûr sur le marché, mais je ne vous en conseillerais aucun, puisqu'une mauvaise utilisation de ces produits peut affecter négativement votre santé. Parlez-en à votre médecin, il pourra par la suite vous conseiller des produits adéquats.

Allergie ou intolérance?
toutes les allergies incluant celles d'origine alimentaire sont la résultante d'une réaction immunitaire du corps. L'agent allergène (un ingrédient alimentaire, de la poussière, du pollen...) stimule le système immunitaire contre l'intrus qui lui est complètement inconnu. Ce mécanisme entraîne des symptômes plus ou moins graves pouvant affecter le système gastro-intestinal (douleurs abdominales, diarrhée...), respiratoire (asthme, bronchite...), nerveux (migraine, irritabilité, fatigue...) et le système cutané (urticaire, eczéma...). Le temps d'apparition des symptômes peut varier de quelques minutes jusqu'à 24 heures.

Il est important de distinguer l'allergie et l'intolérance alimentaire, au cours de laquelle le système immunitaire n'est pas sollicité. Les individus présentant une idiosyncrasie (réactions individuelles imprévisibles et inexpliquées) ou une déficience enzymatique (ex.: lactase) ou ceux victimes d'une intoxication alimentaire (présence de bactéries pathogènes ou d'agents chimiques dans la nourriture) ne souffrent pas d'allergie mais bien d'une intolérance alimentaire. Il est possible de différencier l'allergie de l'intolérance alimentaire par le biais de tests diagnostiques que votre médecin de famille pourra effectuer.

L'hérédité peut jouer un rôle dans le développement de l'allergie, de même que l'introduction prématurée d'un aliment (reconnu comme étant allergène) chez le jeune enfant ou le nourrisson. Il peut arriver dans certains cas qu'une ou plusieurs allergies disparaissent avec l'âge (plus souvent chez les jeunes enfants) sans qu'on puisse savoir pourquoi. D'un autre côté, les symptômes peuvent aussi être de plus en plus graves avec le temps. Par conséquent, la meilleure solution est tout simplement de retirer l'aliment de votre régime alimentaire. Petite mise en garde: la carotte fait partie de la famille des ombellifères comme l'aneth, l'angélique, l'anis, le carvi, le céleri, le céleri-rave, la coriandre, le cumin, le fenouil, les graines de céleri, le panais et le persil. Si vous êtes effectivement allergique à la carotte, il est possible que vous le soyez également à un ou plusieurs de ces aliments qui font partie de la même famille.


Par: Stéphane Roy, nutritionniste, M.Sc.

_________________


"La valeur d'une personne se mesure toujours au bonheur qu'elle donnent aux autres."
Revenir en haut Aller en bas
http://universdebaxter.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Menu en cas de goutte   Aujourd'hui à 23:26

Revenir en haut Aller en bas
 
Menu en cas de goutte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vérifier l'équilibre d'un menu vg...
» Produits locaux et bio au menu du restaurant scolaire
» Idée de menu de noël pour les petits bouts
» Une idée de menu pour Pâques?
» goutte d'eau ou rayons X ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Site Médical de Baxter :: L'Alimentation :: La nutrition-
Sauter vers: