Site Médical de Baxter


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 3- Que peut-on faire pour éviter un accouchement prématuré ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Baxter
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4249
Age : 44
Localisation : Montérégie, Canada
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: 3- Que peut-on faire pour éviter un accouchement prématuré ?   Mar 19 Déc - 1:12

Que peut-on faire pour éviter un accouchement prématuré ?

Un suivi régulier en consultation avec un médecin ou une sage-femme est indispensable. C'est le seul moyen de s'assurer que tout va bien. Soyez vigilante par rapport aux contractions. Avant 37 semaines, vous ne devez pas en avoir plus de 10. Si vous devez vous reposer, consultez notre rubrique "le repos à domicile", qui vous donnera de nombreux conseils.

_________________


"La valeur d'une personne se mesure toujours au bonheur qu'elle donnent aux autres."
Revenir en haut Aller en bas
http://universdebaxter.superforum.fr
Baxter
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4249
Age : 44
Localisation : Montérégie, Canada
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: 3- Que peut-on faire pour éviter un accouchement prématuré ?   Mar 19 Déc - 1:15

Le repos à domicile lors d'une menace d'accouchement prématuré


Vous vous rendiez sereine à la consultation mensuelle avec votre sage-femme ou votre médecin et là, patatras, le monde s’écroule: le col de votre utérus s’est modifié sous l’action de contractions auxquelles vous n’avez peut-être pas prêté attention, à moins que votre bébé ne soit pressé de sortir et soit déjà très bas...

Résultat : vous voilà immobilisée chez vous...

Pourquoi rester couchée ?

Du fait de la station debout, le poids de l’œuf pèse sur le col. Certains cols résistent mais d’autres ont du mal et, sous l’effet de cette pression, se raccourcissent.

Certaines femmes ont un utérus contractile. Le moindre mouvement provoque une contraction. Celle-ci pousse le bébé vers le bas, tire le col vers le haut et risque de le raccourcir.

Ce raccourcissement risquant d’entraîner un accouchement prématuré, il n’y a qu’une seule solution : rester couchée.

Les différents types de repos

Premier stade : vous ne pouvez sortir de chez vous qu’une fois par jour, en évitant de porter des paquets. Vous devez essayer de rester allongée quelques heures le matin et l’après-midi. Vous pouvez manger assise et préparer vos repas.

Deuxième stade : Vous ne pouvez plus sortir de chez vous. Vous devez rester allongée le plus possible durant la journée. Vous avez le droit de prendre une douche par jour et de prendre un repas par jour à table.

Troisième stade : Vous ne vous levez que pour aller aux toilettes. Vous ne pouvez pas préparer vos repas, vous devez manger "à la romaine", allongée sur le côté.

Quatrième stade : Vous êtes hospitalisée, perfusée, allongée les pieds en l’air.

Bien évidemment, ces différents stades sont modulables en fonction de chaque situation. Parlez-en lors des consultations.

Le but est de stabiliser la situation jusqu’au terme de 38 semaines environ.



Comment faire au quotidien ?

Economisez-vous au maximum : tout ce que vous faisiez debout, faites le assise, tout ce que vous faisiez assise, faites le couchée.


Votre lieu de vie:

Si vous devez rester couchée, installez-vous de préférence dans un lit ou un canapé disposé dans la pièce principale. Ainsi, vous ne serez pas isolée du reste de la famille.

Ayez tout ce dont vous avez besoin à portée de main : bouteille d'eau, téléphone, télécommandes de la chaine-stéréo et du téléviseur, livres, magazines, broderies et tricots...



Vos journées :


Autant que possible, ayez recours aux services de livraison à domicile pour vos approvisionnements, que ce soit par les commerçants du quartier ou par les centrales d'achats téléphoniques. Votre mari sera ainsi soulagé d'une partie de l'intendance. N'oubliez pas de lui permettre de sortir voir ses amis régulièrement, cela lui changera les idées...

Profitez de tout ce temps disponible pour mettre à jour les albums photos, trier les papiers, toutes ces petites choses que vous n'avez pas le temps de faire habituellement et qui ne sont pas exigeantes sur le plan physique. Et pourquoi ne pas vous lancer dans l'étude du chinois ou parfaire votre connaissance de l'anglais ?

Seule contrainte : ne portez aucune charge et essayez de tout faire confortablement allongée.

Occupez-vous simplement de vous et de votre bébé, en un mot : couvez !

Vos proches

Invitez vos amies à déjeuner chez vous, en leur demandant de s'occuper du repas. Menu simple de rigueur : crudités, plats tout préparés, fromages, fruits. La journée vous semblera passer plus vite, et cela vous épargnera la préparation d'un repas. Selon les directives de la sage-femme ou du médecin, peut-être devrez-vous impérativement manger en position allongée.

Mettez vos proches à contribution à tour de rôle et en fonction de leurs spécialités respectives : ménage, repassage, lessive... De nombreuses activités sont disponibles, il y en aura pour tous les goûts et toutes les bonnes volontés.

Vous et votre bébé

Positivez, savourez ces moments de tranquillité avec vous-même.

Parlez à votre bébé, massez votre ventre tout doucement (dans la mesure ou cela ne vous donne pas de contractions), écoutez de la musique. Après la naissance, votre bébé reconnaîtra vos morceaux préférés et ils l'apaiseront.

Vous pouvez également mettre à profit ce temps libre pour vous préparer mentalement à votre accouchement, en réfléchissant sereinement aux divers choix auxquels vous serez très vite confrontée (allaitement naturel ou artificiel, à la demande ou à intervalles fixes, tétine ou non, crèche ou nounou, choix d'un prénom...).

Rendez visite à nos forum de discussion, rencontrez-y des femmes dans la même situation que la vôtre, relatez vos expériences, échangez vos "tuyaux", vos bonnes adresses, vos conseils...

Votre surveillance médicale

Sur prescription médicale, une surveillance à domicile de votre grossesse peut avoir lieu, avec le passage chez vous d'une sage-femme. Cette surveillance est remboursée par la sécurité sociale et le rythme des visites varie en fonction de votre pathologie.

Lors d'un repos complet et prolongé, un kinesithérapeute peut également passer vous masser une ou deux fois par semaine.

Votre moral

N’oubliez pas de vous laver, de vous habiller, de vous coiffer tous les matins, comme si vous alliez sortir. L’image que vous donnez de vous à votre entourage et à vous même est très importante pour votre moral.

Le cheveu filasse et l’œil glauque ne peuvent absolument pas vous faire voir la vie en rose. Sachez que de nombreux services à domicile (coiffeurs par exemple) existent.

_________________


"La valeur d'une personne se mesure toujours au bonheur qu'elle donnent aux autres."
Revenir en haut Aller en bas
http://universdebaxter.superforum.fr
 
3- Que peut-on faire pour éviter un accouchement prématuré ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Site Médical de Baxter :: 9 mois pour la vie :: Prématuré / Néonathalogie-
Sauter vers: