Site Médical de Baxter


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Violence à travers le monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Baxter
Admin


Féminin
Nombre de messages : 4249
Age : 42
Localisation : Montérégie, Canada
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Violence à travers le monde   Lun 28 Aoû - 20:38

À travers le monde

-Une femme sur cinq sera victime de viol ou de tentative de viol au cours de sa vie (OMS, 1997)

-En Afrique du Sud, 147 femmes sont violées chaque jour (South African Institute for Race Relations, 2003)

-Aux États-Unis, une femme est violée toutes les 90 secondes (Ministère américain de la Justice, 2000) et 50 % des viols déclarés ont été commis au domicile de la victime. Seules 16 % des femmes signalent un viol à la police.

-En Turquie, 35,6 % des femmes subissent des viols conjugaux parfois, et 16,3% souvent (études publiées en 2000, Women and sexuality in Muslim societies [Femmes et sexualité dans les sociétés musulmanes], Éditions WWHR, Istanbul, 2000)

-En Afrique du Sud, le taux de condamnation pour viol reste bas, de 7 % en moyenne. Un tiers du nombre de viols estimés aurait été signalé en 2003 (rapport annuel de la police pour l’année se terminant en mars 2003).

-France
Le viol est un phénomène de société considérable dont l'ampleur commence à être reconnue. On ne dispose de données chiffrées officielles que depuis l'enquête nationale menée en 1999 (ENVEFF)[2]. Celle-ci indique qu’au moins 48 000 femmes sont violées chaque année en France (enquête menée sur des femmes de 20 à 59 ans). Une femme sur 10 est victime de viol, tentative de viol ou agression sexuelle au cours de sa vie.


Selon les statistiques de la permanence téléphonique nationale Viols Femmes Informations :

74 % des viols sont commis par une personne connue de la victime ;
25 % des viols sont commis par un membre de la famille ;
57 % des viols sont commis sur des personnes mineures (filles et garçons) ;
49 % des viols sont commis sans aucune violence physique ;
67 % des viols ont lieu au domicile (de la victime ou de l'agresseur) ;
45 % des viols sont commis de jour.


Les viols de guerre

Le viol a longtemps été au centre des guerres comme moyen d'humilier le vaincu mais également comme déclencheur. On peut citer l'enlèvement des Sabines ou la guerre de Troie pour venger Ménélas.

Dans l'histoire de l'Antiquité, Augustin (cf. La Cité de Dieu) note que le viol est une pratique habituelle lors des pillages de villes, au même titre que le massacre des hommes. Selon lui, on ne trouve guère plus d'un ou deux contre-exemples, et encore seraient-ils douteux. On peut citer le cas d'Alexandre le Grand dont le comportement semble avoir parfois témoigné d'une volonté de protéger certaines femmes de la violence masculine.

Plus récemment lors de la Seconde Guerre mondiale, Allemands, Alliés et Japonais se livrèrent au viol. Ainsi, lors du débarquement des soldats alliés en Europe, de nombreuses plaintes ont été portées contre les soldats américains par des femmes françaises. Pendant la chute du IIIe Reich en 1945, le nombre de femmes allemandes violées par l'armée russe a été estimé à plus d'un million.

En Bosnie-Herzégovine, entre 500 et 20 000 femmes ont été violées au cours des cinq mois de conflit en 1992 ; dans certains villages du Kosovo, 30 à 50 % des femmes en âge d’avoir des enfants ont été violées par des hommes des forces serbes ; au Rwanda, entre 250 000 et 500 000 femmes, soit environ 20 % des femmes ont été violées durant le génocide de 1994 ; au Congo-Brazzaville, des milliers de femmes qui fuyaient la capitale ont été violées dans la région du Pool, qui entoure celle-ci, durant les guerres de 1998-2000; en Irak, au moins 400 femmes et jeunes filles, certaines âgées de huit ans seulement, auraient été violées à Bagdad pendant ou après la guerre, depuis avril 2003 (Amnesty International, 2004).

Le viol de guerre peut également être un élément d'épuration ethnique, les nombreuses naissances qui s'ensuivent brisant la cohésion ethnique du groupe victime. Ces viols systématiques contribuent très fortement à la propagation du SIDA et d'autres MST. Enfin, pour affaiblir leurs victimes, les tortionnaires violent souvent leurs victimes. Les traumatismes physiques et psychologiques "facilitent" l'"interrogatoire".

Au XXe siècle, le viol de guerre a parfois été condamnés par les cours martiales. Ainsi il y a eu selon Susan Brownmiller, 971 condamnations pour viol par les cours martiales américaines entre janvier 1942 et juin 1947 dont 57 exécutions capitales.

Au Rwanda et en ex-Yougoslavie, le viol de guerre a été reconnu comme un crime contre l’humanité par les tribunaux pénaux internationaux.

_________________


"La valeur d'une personne se mesure toujours au bonheur qu'elle donnent aux autres."
Revenir en haut Aller en bas
http://universdebaxter.superforum.fr
 
Violence à travers le monde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» le lait a travers le monde!!
» Combien gagnent les enseignants à travers le monde ?
» La condition des femmes à travers le monde
» Avez-vous des idées d'amuse-bouche ?
» Une femme dans la mosquée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Site Médical de Baxter :: Pédophilie,Violence :: Pédophilie-
Sauter vers: