Site Médical de Baxter


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 LES CENTRES DU PLAISIR CHAUFFÉS AU ROUGE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Baxter
Admin


Féminin
Nombre de messages : 4249
Age : 42
Localisation : Montérégie, Canada
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: LES CENTRES DU PLAISIR CHAUFFÉS AU ROUGE   Mar 8 Aoû - 10:41

LES CENTRES DU PLAISIR CHAUFFÉS AU ROUGE


Le noyau accumbens joue certainement un rôle central dans le circuit de la récompense. Son fonctionnement repose principalement sur deux neurotransmetteurs essentiels: la dopamine, qui favorise l’envie et le désir, et la sérotonine, dont l'effet traduit plutôt la satiété et l'inhibition. Il a d’ailleurs été démontré maintes fois chez l’animal que les drogues augmentent toutes la production de dopamine dans le noyau accumbens, tout en diminuant celle de sérotonine.

Mais le noyau accumbens ne vit pas en autarcie. Il entretient d'étroites relations avec d’autres centres impliqués dans les mécanismes du plaisir.

En particulier l’aire tegmentale ventrale du mésencéphale, l’une des régions les plus primitives du cerveau située au sommet du tronc cérébral. Ce sont les neurones de cette région qui synthétisent la dopamine que leur axones dirigent ensuite dans le noyau accumbens. L’aire tegmentale ventrale est aussi sous l’influence des endorphines dont les récepteurs sont la cible des drogues opiacées (héroïne, morphine…).

Il y a aussi le cortex préfrontal dont le rôle de planificateur et de motivateur de l’action est bien établi. Il est un relais significatif du circuit de la récompense, également modulé par la dopamine.

Le locus coeruleus, centre d'alarme du cerveau qui est bourré de noradrénaline, est une autre structure cérébrale qui joue un rôle important chez le toxicomane. Stimulé par une situation de manque, il pousse l'individu à tout faire pour se procurer sa dose.

Deux structures du système limbique participent aussi activement au circuit du plaisir et, par conséquent, à la dépendance aux drogues. D’abord l’amygdale, qui s'occupe de colorer affectivement les perceptions façon agréable ou désagréable.


Et puis l’hippocampe, pilier de la mémoire, qui s'occupe de conserver les souvenirs agréables liés à la prise de drogue et, par association, tous les détails de l’environnement qui leur sont attachés. Des détails qui dans l'avenir pourront réveiller l’envie et peut-être contribuer à faire rechuter le patient.


_________________


"La valeur d'une personne se mesure toujours au bonheur qu'elle donnent aux autres."


Dernière édition par le Mar 8 Aoû - 10:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://universdebaxter.superforum.fr
Baxter
Admin


Féminin
Nombre de messages : 4249
Age : 42
Localisation : Montérégie, Canada
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: LES CENTRES DU PLAISIR CHAUFFÉS AU ROUGE   Mar 8 Aoû - 10:49


_________________


"La valeur d'une personne se mesure toujours au bonheur qu'elle donnent aux autres."
Revenir en haut Aller en bas
http://universdebaxter.superforum.fr
 
LES CENTRES DU PLAISIR CHAUFFÉS AU ROUGE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Crabe bleu a pate rouge
» 2010: Le 5/06 à 23h50 - 4 lumiéres rouge (Pas-de-calais)
» Passage obligé, avec plaisir :-)
» Famille des Arionidae la rouge et la noire
» 2009: Le 21/05 vers 22h30 - Observation d'un point lumineux rouge à Vitrolles - (13)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Site Médical de Baxter :: Consommation, dépendance,drogue, jeux :: Drogues-
Sauter vers: