Site Médical de Baxter


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'ecstasy, danser avec la mort. Et le mensonge de l'extase

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Baxter
Admin


Féminin
Nombre de messages : 4249
Age : 42
Localisation : Montérégie, Canada
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: L'ecstasy, danser avec la mort. Et le mensonge de l'extase   Mar 8 Aoû - 10:12

L'ecstasy
Danser avec la mort
Aujourd’hui, l’ecstasy captive certains jeunes comme la lumière attire les papillons. Normal, on lui prête des super-pouvoirs (« pilule d’amour »). En guise d’information, on entend souvent : « l’ecsta n’est pas si dangereux ». Toujours le même vieux refrain. Sauf que, depuis 1987 déjà, des adolescents en meurent…

Dans le passé, les gens sains d’esprit savaient que les drogues pouvaient se révéler dangereuses. Et qu’elles menaient souvent à la mort ou à une dégradation terrible.

Mais depuis 1960, les avis ont changé avec les drogues dites «récréatives». Cannabis, LSD et autres drogues ont surgi, avec leurs slogans accrocheurs : « soyez cool ! », « élargissez votre conscience ! », « faites l’amour et pas la guerre ! »…

Dès lors, stars et personnalités en vogue vantèrent le LSD. Elles espéraient que ce produit miracle allait créer un « monde meilleur ». Résultat : solitude, vies brisées, rêves déçus, et milliers de morts. Ceux qui ont réchappé au pire gardent en eux les traces de cette tromperie : ils subissent parfois des « flashes » (hallucinations) dus à la drogue, même des années après la dernière prise.

Derrière les belles paroles se cache toujours la même et triste réalité : la drogue fait mal, isole, rend fou ou tue. Jusqu’à preuve du contraire, aucune pastille, aucune seringue n’a jamais conduit au paradis. Ceux qui ont commis l’erreur d’y croire ont plutôt trouvé l’enfer…

Quand la jeunesse a rendez-vous avec la drogue.
SOIRÉE TECHNO ou « RAVE PARTY ». Anne compte bien s’évader, passer un moment hors de la réalité, loin de ses problèmes. Elle rêve aussi de danser comme les autres: à toute vitesse, sans s’arrêter.

Impossible. Son corps ne tient pas le coup. Un gars lui dit : « Avale une pils (pilule d’ecstasy) et tu verras ! » Quelques minutes après, la drogue agit : la voilà qui danse, danse, au-delà de ses limites habituelles…

Mais la fête ne dure pas. Les premières déceptions apparaissent :

maux de tête ;
douleurs dans la mâchoire ;
sensation de mal-être ;
confusion.

Des milliers de jeunes entre 17 et 18 ans ont commencé comme cela (ainsi que des enfants de 12 ans…). Pour beaucoup, ces nuits sont celles où tout est possible : vivre autre chose, être quelqu’un d’autre. Bref, échapper au monde qui nous entoure et qui ne nous convient pas forcément.




Le mensonge de l'extase chimique.
MÉTHYLÈNEDIOXYMÉTAMPHÉTAMINE, UN AFFREUX NOM pour une affreuse invention. Ce sont des chimistes allemands qui ont créé ce stimulant et cet hallucinogène.


En 1914, dès les premiers tests de ce produit (utilisé comme « coupe-faim »), les mauvaises surprises apparaissent : des effets secondaires néfastes. A tel point que le fabricant stoppe sa production. Et range le MDMA aux oubliettes.




Mais dès 1981, des petits malins ramènent le MDMA à la vie. Bien vite, propulsé par la naissance du mouvement techno, il devient la drogue à la mode. Une drogue qui agit sur le cerveau et permet – soi-disant – de se dépasser, de ne plus ressentir son corps, de voir le monde autrement. Ils affirment que ces comprimés amplifient les sensations lorsque l’on touche ou caresse… Que c’est la drogue de la sexualité et de la sensualité… Qu’elle aide à entrer en contact avec les autres… Un nom plus commercial s’impose : désormais, le MDMA s’appellera « ecstasy » (de « extase »), ou « pilule d’amour ».

Les études montrent que le MDMA n’a par lui-même aucune influence ni sur la puissance du désir, ni sur l’intensité du plaisir. La véritable extase n’a rien à voir avec les drogues. De plus, la « pilule d’amour » porte mal son nom :


On prend de l’ecstasy pour soi-même, pas vraiment pour faire la rencontre de sa vie, ni pour aller vers les autres ;

L’action de la « pilule d’amour » paraît plus sensuelle que sexuelle : l’érection et l’orgasme (quel que soit le sexe) semble en effet, plus difficiles à obtenir.

Qu'est-ce que l'ecstasy ?
L’ecstasy étant fabriquée sans contrôle dans des laboratoires clandestins, les scientifiques suspectent la présence, dans les pilules, d’autres composants dangereux. Peu à peu, certaines substances plus faciles et moins onéreuses à synthétiser ont été vendues sous cette dénomination et des analyses ont recensé :

1. principalement du 3,4-méthylènedioxymétamphétamine (MDMA en bref, le principe actif de la drogue ecstasy en tant que telle). Ou des substances dérivées (MDEA ou Eve, MBDB ou Eden, MDA) ;
2. des amphétamines ;
3. divers stimulants (pseudoéphédrine, caféine) ;
4. des substances autres que les amphétamines et les stimulants : LSD, testostérone, paracétamol, lactose.

La quantité de substance active (MDMA) peut varier de 9 à 117 mg par comprimé.
Les analyses d’urine et de sang révèlent souvent la présence d’autres psychotropes, en plus du MDMA et/ou des autres substances citées : opiacés, cocaïne, antidépresseurs, etc.



Plus de la moitié des consommateurs d’ecsta (55 %) ont fait au moins une mauvaise expérience :
55% sentiment de perdre le contrôle
50% angoisse, peur
49% fatigue et mauvaise humeur
45% dépression, tristesse
36% des problèmes avec leur entourage (famille, amis, conjoint)
33% hallucinations désagréables
32% angoisse ou paranoïa
24% malaise, évanouissement
15% problèmes au travail ou à l’école
8% problèmes avec la police
Ecstasy : Sale coup pour la tête
LES CONSOMMATEURS D’ECSTASY EXPÉRIMENTENT TOUTES sortes d’effets secondaires désagréables :

Grincements de dents (bruxisme)
Angoisses et état confusionnel
Sensation « d’être vidé », épuisement
Maux de tête, de dos, de jambes
Tension et tremblements des yeux
Assèchement de la bouche
Etats dépressifs
Perte d’appétit
Pupilles dilatées
Problèmes de concentration
Chute du moral et de la motivation

_________________


"La valeur d'une personne se mesure toujours au bonheur qu'elle donnent aux autres."
Revenir en haut Aller en bas
http://universdebaxter.superforum.fr
 
L'ecstasy, danser avec la mort. Et le mensonge de l'extase
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» relation de notre mort avec le Christ
» La sorcellerie des campagnes
» la veritable cause de la mort du terroriste Arafat.
» conversation téléphonique avec mon grand-père décédé
» Le contact avec un mort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Site Médical de Baxter :: Consommation, dépendance,drogue, jeux :: Drogues-
Sauter vers: