Site Médical de Baxter


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Déficience physique

Aller en bas 
AuteurMessage
Baxter
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4249
Age : 44
Localisation : Montérégie, Canada
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Déficience physique   Ven 28 Juil - 21:50

Déficience physique

Cette section se veut en quelque sorte une introduction à la réadaptation, un milieu spécialisé et surspécialisé utilisant des termes précis pour se définir. À travers la réadaptation en deux mots ; à propos de: déficience - incapacité - handicap ; et le lexique de base , vous serez en mesure de mieux comprendre la réalité d'une personne ayant une déficience physique et les différents concepts entourant la réadaptation et l'intégration sociale.

La réadaptation en deux mots
La réadaptation, c'est apprendre à faire des activités malgré une déficience, un traumatisme ou une blessure qui a laissé des séquelles majeures sur le plan physique. C'est aussi apprendre à tirer profit d'habiletés qu'on ne se connaissait pas, à développer ses capacités, à compenser ses incapacités.

Pour le Centre de réadaptation Lucie-Bruneau, la réadaptation est un processus global et coordonné regroupant différents moyens pour permettre à la personne handicapée de développer ses capacités physiques et mentales et son potentiel d'autonomie sociale afin de pouvoir s'épanouir sur le plan personnel.

À propos de : déficience -incapacité- handicap
Le processus de production du handicap est un modèle explicatif des causes et conséquences des maladies, traumatismes et autres troubles. Il démontre qu'une situation de handicap devrait être considérée comme étant le résultat situationnel d'un processus interactif impliquant deux séries de variables causales : d'une part les caractéristiques de la personne (ses déficiences et ses incapacités découlant de la maladie, du traumatisme ou d'un autre trouble), et d'autre part, les caractéristiques physiques ou socioculturelles de son environnement créant des obstacles ou facilitant sa participation sociale dans une situation donnée : vie familiale, emploi, éducation, loisir, etc.

Trois notions sont indissociables de la terminologie usuelle en réadaptation : déficience, incapacité et handicap.

Déficience :
Atteinte anatomique, histologique ou physiologique d'une composante d'un système organique. Elle se mesure sur une échelle allant de l'intégrité à la déficience complète.

Incapacité : Réduction d'une aptitude à accomplir une activité physique ou mentale. Elle se mesure sur une échelle allant de la capacité optimale à l'incapacité complète.

Situation de participation sociale et situation de handicap : Degré de réalisation des habitudes de vie résultant de l'interaction des déficiences et des incapacités et d'autres caractéristiques personnelles d'une part, et des facilitateurs ou des obstacles environnementaux. Elles se mesurent sur une échelle allant de la réalisation complète à la non réalisation des habitudes de vie.

Voici un exemple : À la suite d'un accident (la cause), une personne blessée gravement à la jambe doit subir une amputation qui est réalisée par une équipe médicale (déficience). Cette amputation entraîne une limitation fonctionnelle de mobilité et également un choc, une transformation d'ordre psychologique : la personne doit s'adapter à sa nouvelle situation et trouver des moyens pour y parvenir. Elle est donc référée aux services d'adaptation ou de réadaptation où l'on met à sa disposition des techniques pour réaliser des activités de la vie quotidienne, un appareillage qui lui convient, un entraînement et un soutien psychologique (incapacité). Elle peut ainsi mettre toutes les chances de son côté pour affronter les exigences de la vie active et suivre un cours de formation professionnel (handicap). (Réf. : OPHQ, À part. égale, 1984; p. 97).

Lexique de base
Le lexique qui suit est fourni à titre d'information de base relativement aux déficiences physiques d'origine motrice ou neurologique. Toute demande d'information concernant la compréhension d'un diagnostic précis ou d'une intervention professionnelle devrait être adressée à un professionnel de la santé ou des services sociaux.

Diagnostics et symptômes
Accident vasculaire cérébral (AVC) : Affection cérébrale due à une atteinte des vaisseaux cérébraux, évoluant vers des syndromes neurologiques (perte de conscience, paralysie, etc,).

Agnosie auditive : Difficulté ou impossibilité de reconnaître un message auditif transmis ou recueilli dans des conditions normales.

Agnosie visuelle : Impossibilité d'identifier par la vue, les images, les couleurs ou les objets, alors que les informations sensorielles nécessaires à leur identification sont suffisantes.

Aphasie : Perte ou atteinte des fonctions du langage (écrit ou parlé), soit sur le plan de la compréhension ou de l'expression à la suite d'un accident au cerveau.

Apraxie : Incapacité d'exécuter un mouvement ou une séquence de mouvements malgré la préservation des fonctions motrices (incapacité d'utiliser un outil, de s'habiller, etc.).

Ataxie : Incoordination des mouvements volontaires avec conservation de la force musculaire.

Confusion : État de désorientation qui peut se présenter à la suite d'un dommage cérébral.

Dysarthrie : Difficulté de la parole (articulation) due à la paralysie ou à un spasme des organes de la phonation : langue, lèvres, voile du palais, etc.

Hémiparésie : Paralysie légère d'une moitié verticale du corps.

Hémiplégie : Paralysie complète frappant une moitié verticale du corps.

Monoplégie : Paralysie d'un seul membre.

Paralysie cérébrale : Syndrome neurologique caractérisé principalement par des perturbations des fonctions motrices (problèmes de contrôle, d'exécution et de coordination des mouvements volontaires).

Paraplégie : Lésion de la moelle épinière, généralement d'origine traumatique, entraînant une paralysie des membres inférieurs.

Parésie : Faiblesse, paralysie légère.

Quadriparésie : Faiblesse des quatre membres.

Spasticité : Contraction musculaire involontaire ou exagération de la tonicité musculaire se manifestant par des spasmes.

Tétraplégie : Lésion à la moelle épinière, généralement d'origine traumatique, entraînant une paralysie des quatre membres.

_________________


"La valeur d'une personne se mesure toujours au bonheur qu'elle donnent aux autres."
Revenir en haut Aller en bas
http://universdebaxter.superforum.fr
 
Déficience physique
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Site Médical de Baxter :: La Famille :: Enfant 2 à 7 ans :: Maladies / Troubles-
Sauter vers: