Site Médical de Baxter


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les drôles de rêves des femmes enceintes

Aller en bas 
AuteurMessage
Baxter
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4249
Age : 44
Localisation : Montérégie, Canada
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Les drôles de rêves des femmes enceintes   Jeu 18 Oct - 8:35

Les drôles de rêves des femmes enceintes

C'est indéniable, on rêve plus pendant la grossesse. C'est hormonal ! Les rêves, riches et variés, parfois absurdes, les permettent d'extérioriser un certain nombre d'angoisses liées à la transformation du corps, à l'accouchement et à ce grand bouleversement dans notre vie : devenir mère.


Enceinte, on rêve davantage.

De nombreuses femmes racontent que pendant la grossesse, elles rêvent plus et différemment. L'arrivée d'un bébé booste la vie imaginaire et émotionnelle, et le corps fait tout pour accompagner ce mouvement : les sécrétions hormonales grimpent en flèche pour favoriser la nidation de l'oeuf et son développement. Au passage, certaines, la progestérone par exemple, agissent comme un sédatif sur le système nerveux. D'où cette envie de rester sous la couette le plus longtemps possible, et une disponibilité pour la vie onirique.

Il est plus facile de se souvenir de ses rêves.

ÿ cause d'une mauvaise position, du gros ventre, de douleurs éventuelles et de multiples envies de faire pipi, le sommeil est aussi moins lourd. Tous ces petits réveils sont autant d'occasions de se souvenir de ses rêves.

C'est une période propice aux rêves régressifs.

Parce qu'elle ravive des souvenirs anciens, la grossesse porte naturellement à la régression. Devenir mère à son tour, c'est l'occasion de s'imaginer petite fille, ou même foetus dans le ventre de sa propre maman. Les rêves de la grossesse font parfois émerger des images liées à la façon dont, fillette, nous avons imaginé la conception, l'accouchement et la maternité.

Il ne faut pas les prendre trop au sérieux.

L'inconscient qui se manifeste dans les rêves aime s'habiller d'incongruités et de bizarreries. Quel que soit le contenu de leurs rêves, les futures mamans ne doivent pas les interpréter trop rapidement. La mort de l'enfant, par exemple, est une mort symbolique qui invite à reprendre son souffle avant de se consacrer au bonheur d'être maman. De façon générale, les bébés dont on rêve ne représentent pas celui que l'on porte mais une idée de la maternité, liée à l'enfant que l'on a été soi-même.

Ils expriment aussi l'angoisse de la naissance et de l'accouchement.

Les rêves servent aussi à exprimer des peurs, des angoisses et ne sont donc pas toujours roses. Certaines femmes enceintes voient des bébés minuscules ou au visage d'animaux, rêvent qu'elles accouchent par le dos ou par les fesses ! ÿ l'origine de ces cauchemars bizarres, la crainte d'une fausse couche, d'une malformation ou de maladies. Et puis devenir mère, c'est faire mourir une partie de soi pour grandir et mûrir : la naissance d'un bébé renvoie toujours à sa propre mort, là encore symbolique.

Les rêves manifestent parfois l'ambiguïté du désir d'enfant.

Le désir d'enfant n'est jamais 100 % positif, mais complexe et ambigu : peur de tourner la page, de quitter sa vie d'avant, de sacrifier sa liberté. Voilà pourquoi les femmes enceintes imaginent souvent qu'elles ne le sont pas et se réveillent en touchant leur ventre pour vérifier que ce n'est pas un rêve. Enceinte, vos songes sont peuplés d'abandons et d'oublis de bébés ? De séparations et de divorces (façon déguisée d'imaginer que le bébé n'a plus sa place) ? Cela ne signifie pas que vous ne voulez pas de cet enfant?

Ils évoluent au fil de la grossesse.

Au 1er trimestre, lorsque la grossesse n'est pas encore certaine, on rêve de son bonheur à venir, on est encore dans le désir d'enfant. Au second trimestre, ça se précise : la future maman, qui s'incarne de plus en plus en tant que parent, revisite son enfance et projette sur son bébé ses angoisses et ses peurs. Au 3e trimestre, à mesure que la naissance se rapproche et que l'on dort de moins en moins bien, surviennent les rêves les plus angoissants. Les cauchemars de démembrement ou de perte d'une partie de soi peuvent exprimer l'inquiétude de la séparation, de la fin de la fusion avec votre bébé.

Des cauchemars trop angoissants : voyez un psy.

Si votre vie onirique vous inquiète (cauchemars répétitifs ou impossibilité de les raconter à un proche), vous pouvez consulter un psychologue, un psychothérapeute ou un psychanalyste. En quelques séances, vous parviendrez peut-être à soulager votre inquiétude pour ensuite vous consacrer entièrement à l'arrivée du bébé.

JSD

_________________


"La valeur d'une personne se mesure toujours au bonheur qu'elle donnent aux autres."
Revenir en haut Aller en bas
http://universdebaxter.superforum.fr
 
Les drôles de rêves des femmes enceintes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les femmes sous l'Empire (fin)
» Beguines : femmes veuves consacrant leur vie à Dieu
» La prison pour femmes de St-Lazare
» Les femmes ont-elles une âme?
» La lapidation des femmes : Honneur de la famiile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Site Médical de Baxter :: 9 mois pour la vie :: La grossesse :: Les maux de la grossesse-
Sauter vers: