Site Médical de Baxter


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mémoire de famille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Baxter
Admin


Féminin
Nombre de messages : 4249
Age : 42
Localisation : Montérégie, Canada
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Mémoire de famille   Mar 16 Oct - 23:17

Mémoire de famille

Les grands-parents constituent la mémoire de la famille. Ils aident les plus jeunes
à comprendre leur place et leur importance dans l’arbre familial.

Nadine Descheneaux

Connaissez-vous votre famille? Son histoire plutôt? Que faisait votre arrière-arrière-grand-père comme métier? Où habitait-il? À quel âge s’est-il marié? Avec qui? Dans quelle ville? Plus encore, où vos premiers ancêtres arrivés de France, pour la plupart des Québécois, se sont-ils installés sur le territoire de la Nouvelle-France? D’où partaient-ils?

La mémoire, ça se transmet. Par les parents, bien sûr. Mais aussi par les grands-parents, les grands-oncles, les grandes-tantes, les cousins éloignés ou encore les membres d’une quatrième et même cinquième génération. Des histoires, des légendes et des contes racontés, des chansons particulières qu’on entonne lors des soirées familiales, des albums de photos jaunies qu’on feuillette délicatement, des objets ou des documents qui se transmettent de génération en génération, des anecdotes qu’on répète pour la centième fois, c’est un peu tout cela la mémoire d’une famille. Les grands-parents sont souvent ceux qui la transmettent le plus fidèlement. Ils y accordent beaucoup d’importance. Et, ils ont bien raison. Les gens qui nous ont précédés n’existent que si on parle d’eux et notre histoire n’a de sens que si on la raconte et la garde bien vivante.

Raconte-moi...

Il y a, au Québec, un mouvement de retour aux sources. La tradition retrouve son importance. L’émergence des veillées de contes est un signe que les gens veulent capturer la mémoire qui veille. Par l’oralité, on se sent vivre. On écoute l'histoire. Les contes, comme les légendes, sont porteurs de la mémoire d’une famille, d’un lieu, d’une région ou d’un pays. Leur recrudescence montre que les hommes ressentent le besoin de renouer avec la tradition et le passé. Beaucoup n'ont pas de mémoire personnelle ou familiale. L’éclatement des familles n’est pas étranger à ce phénomène. Les gens se cherchent. Les contes comblent leurs besoins de traditions et de mémoire. Les contes sont rassurants, ils font le lien entre le passé et la modernité.

La généalogie

La mémoire peut aussi prendre la forme de recherches plus fouillées sur la généalogie de notre famille. Mes parents, maniaques de la généalogie, m’ont transmis ce goût pour mes racines. J’ai donc deux arbres généalogiques bien fournis de mille renseignements qui m’ancrent dans une réalité historique et personnelle bien spéciale. Je sais d’où je viens et cela est rassurant en un sens. Un peu comme une promesse qui m'assure qu'on ne m’oubliera pas. Un jour, les petits-enfants de mes petits-enfants fouilleront pour retrouver ma trace.

Pour vivre ensemble

Pourtant, pour vivre en famille on se doit de partager des activités communes qui regroupent. En avez-vous? Racontez-nous. Chez moi, on naît, je crois, avec un jeu de cartes dans les mains. Sans blague. C’est un lien qui nous unit tous, des petits de 4 ans jusqu’aux oncles, tantes et grands-parents qui ont plus de 70 ans. Autour d’une table, on parle, on rit, on se chamaille un peu, on fait des projets, on discute parfois fort, on planifie, on se confie, on se joue des tours, on se rappelle des souvenirs et on se raconte la vie. Il n’y a plus de différence d’âge. On est bien comme cela tous ensemble. Et toutes les occasions sont bonnes pour sortir un paquet de cartes. Beaucoup de souvenirs et d’anecdotes sont rattachés à des joutes endiablées ou des soirées spéciales. Comme quoi, pour rapprocher les générations, pour vivre ensemble et pour passer du bon temps, il ne faut pas nécessairement décrocher la lune.

Pour que la mémoire reste

Il faut transmettre notre histoire familiale aux enfants. Cela les rassure, certes. Mais leur permet de se situer dans leur grande famille. Il faut aussi qu’il puisse prendre leur place parmi les grands. Ils sont importants dans la famille, faisons-leur sentir, ça aide à bien grandir. Et pour être totalement certain que votre arbre généalogique ne perde pas ses feuilles, impliquez-vous. Il y a au Québec une quarantaine de sociétés de généalogie et d’histoire qui peuvent vous aider à remonter le temps. Et surtout, il faut continuer de DIRE notre histoire, de la radoter même pour que jamais elle ne meure.

petitmonde

_________________


"La valeur d'une personne se mesure toujours au bonheur qu'elle donnent aux autres."
Revenir en haut Aller en bas
http://universdebaxter.superforum.fr
 
Mémoire de famille
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le pouvoir de la pensée ou la mémoire de l'eau
» Famille Ave Maria
» Grains de café ? (famille des trivias)
» Mémoire d'élève sage-femme
» Famille des Arionidae la rouge et la noire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Site Médical de Baxter :: La Famille :: 3ième âge-
Sauter vers: