Site Médical de Baxter


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les prébiotiques et probiotiques débarquent!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Baxter
Admin


Féminin
Nombre de messages : 4249
Age : 42
Localisation : Montérégie, Canada
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Les prébiotiques et probiotiques débarquent!   Mar 8 Mai - 13:35

Les prébiotiques et probiotiques débarquent!
Marie Breton diététicienne

Yogourts, laits, fromages, jus et pains… les produits affichant «avec prébiotiques» et «avec probiotiques» envahissent le marché. Qu’est-ce que c’est?

Les probiotiques (mot qui signifie «pour la vie») sont de bonnes bactéries qui, en survivant jusqu’au gros intestin (ou côlon), viennent régénérer notre flore intestinale (qui compte elle-même quelque 100 000 milliards de bonnes bactéries, en moyenne!). Les probiotiques les plus communs sont des ferments du lait appelés Bifidobacterium, Lactobacillus et Streptococcus, des mots généralement présents sur l’emballage des aliments.

Ce qu’il faut retenir: les prébiotiques et les probiotiques sont différents mais complémentaires. Sans être des ingrédients «miracle», ils travaillent de pair pour régénérer notre flore intestinale et favoriser une bonne santé digestive.
Les prébiotiques (mot qui veut dire «avant la vie») sont des ingrédients alimentaires qui servent de nourriture aux probiotiques (ou bonnes bactéries), stimulant leur croissance ou leur activité. Un grand nombre de prébiotiques sont des fibres qui, parce qu’elles ne sont pas digérées par notre système digestif, arrivent quasi intactes au gros intestin où elles sont fermentées par la flore microbienne. Les fibres prébiotiques ont l’avantage de procurer à la fois les bienfaits des fibres et ceux des prébiotiques.

Et l’inuline?
Le prébiotique le plus connu et le plus étudié est l’inuline, une fibre soluble reconnue pour ses effets prébiotiques et hypolipémiants (elle contribue à réduire les taux de cholestérol et de triglycérides sanguins). L’inuline est présente naturellement dans plusieurs aliments végétaux tels que l’oignon, l’ail, le poireau, le topinambour, les artichauts, les asperges, les bananes et certaines céréales. Comme elle est particulièrement abondante dans la racine de chicorée, c’est généralement de cet aliment qu’on l’extrait pour l’ajouter comme ingrédient aux aliments tels que le pain.

Cultiver son «jardin intérieur»…
Une flore intestinale saine est essentielle à une bonne digestion des aliments, à la régularité intestinale et à un système immunitaire résistant. Or, une mauvaise alimentation, l’inactivité physique, le stress, la prise de médicaments (tels les laxatifs) et le vieillissement peuvent affecter l’équilibre délicat de la flore et entraîner différents malaises (ballonnements, constipation, flatulences et autres).

La flore intestinale, c’est en quelque sorte notre «jardin intérieur»: le fait d’y cultiver de belles fleurs (ou de bonnes bactéries) empêche les mauvaises herbes (ou microbes potentiellement néfastes) d’y prendre racine. Comme les belles fleurs finissent par mourir, il faut les renouveler régulièrement par l’alimentation. Et c’est là que les probiotiques entrent en jeu.

Quelle quantité consommer?
Il n’existe actuellement aucune recommandation officielle qu’à la consommation de pré et de probiotiques. Toutefois, la quantité de bactéries probiotiques généralement suggérée par les experts pour obtenir des effets bénéfiques est d’au moins 1 milliard de bactéries vivantes par jour, et la quantité d’inuline, de cinq à quinze grammes par jour.

_________________


"La valeur d'une personne se mesure toujours au bonheur qu'elle donnent aux autres."
Revenir en haut Aller en bas
http://universdebaxter.superforum.fr
Baxter
Admin


Féminin
Nombre de messages : 4249
Age : 42
Localisation : Montérégie, Canada
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Les prébiotiques et probiotiques débarquent!   Sam 2 Juin - 12:53

Probiotiques, en prendre ou pas?

Vous en entendez de plus en plus parler, la question est de savoir si vous en avez vraiment besoin.



On les retrouve dans certains yogourts et récemment dans le lait. On peut aussi les consommer en comprimés. Bénéfiques pour le système immunitaire, éprouvés pour le système digestif, a-t-on vraiment besoin des probiotiques?

Probiotiques: des bactéries utiles
Un tube digestif en santé contient naturellement 100 000 milliards de bactéries appartenant à 400 espèces, ou souches différentes, ce qu'on appelle la flore intestinale. Il s'y forme un écosystème stable, essentiel à une bonne santé. (Fait intéressant, on compte 10 fois plus de bactéries que de cellules dans le corps humain!) Ces bonnes bactéries assurent la digestion des aliments et protègent contre les mauvaises bactéries.
Toutefois, une infection, une maladie ou la prise d'antibiotiques peut créer un déséquilibre au niveau de la flore intestinale. Les probiotiques, eux, sont des micro-organismes vivants qui, une fois consommés en quantité suffisante, s'installent temporairement dans l'intestin et viennent aider nos bactéries à travailler de façon plus efficace ou prennent la relève lorsqu'elles ont trop de travail.

Dans le cas d'un traitement aux antibiotiques, les probiotiques aideraient à réapprovisionner la flore intestinale des bonnes bactéries qui ont été détruites pendant le traitement, et ainsi à prévenir la diarrhée ou à en réduire la durée. À ce sujet, leur efficacité a cliniquement été démontrée. Selon, le docteur Jacques Goulet, professeur au Département des sciences des aliments et de nutrition de l'Université Laval, les probiotiques «ne sont pas des médicaments: ce sont en fait des suppléments alimentaires très actifs et sans effets secondaires, qui devraient être systématiquement utilisés lors de la prise d'antibiotiques».

Quoi et combien?
Bacillus bifidus, Bifidobacterium bifidum, Lactobacillus acidophilus, Lactobacillus bulgaricus, Lactobacillus casei, Lactobacillus LB, Streptococcus thermophilus, Saccharomyces boulardii, etc.; ce sont toutes des souches différentes de la grande famille des probiotiques. Chacune possède des caractéristiques propres et des effets tout aussi spécifiques sur l'organisme.


Mais pourquoi cet engouement pour les probiotiques? Le potentiel de ces bonnes bactéries fait l'unanimité chez les scientifiques qui n'ont pas fini de trouver de nouvelles applications, dépassant leurs vertus éprouvées sur le système digestif. Ainsi, des études ont démontré que certaines bactéries probiotiques préviendraient les allergies chez les enfants, l'eczéma et l'asthme. Les probiotiques facilitent la digestion du lactose des produits laitiers chez les personnes qui éprouvent de l'intolérance au lactose. Ils ont aussi des effets bénéfiques potentiels contre les infections gastro-intestinales, les infections génito-urinaires et certains désordres inflammatoires de l'intestin.

En fait, les chercheurs tentent actuellement de mieux comprendre comment agissent les probiotiques dans l'organisme. Cependant, on ne peut pas extrapoler les effets d'une bactérie donnée à une autre bactérie de la même famille. Étant donné la grande variété de probiotiques et, jusqu'à ce jour, il est impossible de suggérer une dose précise à consommer pour chacun des effets recherchés. À tout le moins, pour bénéficier de leurs bienfaits, il est conseillé de consommer des probiotiques quotidiennement: on doit les renouveler, car ils ne demeurent que temporairement dans l'intestin.


Comprimés ou aliments fonctionnels?
Point à souligner: seulement quelques souches de bactéries sont capables de survivre en assez grand nombre au passage dans le tube digestif: les Lactobacillus acidophilus, les Lactobacillus casei et les Bifidobactéries. Les bactéries servant à la production des yogourts ne survivent pas à l'acidité de l'estomac. Les yogourts et le lait additionnés de probiotiques (Activia, Yoptimal et Pro) se distinguent des produits équivalents parce qu'ils contiennent des souches de bactéries capables de se rendre, vivantes, en grand nombre jusqu'à l'intestin. On y retrouve en moyenne un milliard de bactéries par portion de 100 g ou de 250 ml de lait. Bien qu'il n'y ait pas encore de norme, il semble qu'un minimum de 10 à 100 millions de bactéries viables doivent être présentes dans chaque gramme ou millilitre de produit pour être qualifié d'aliment probiotique. Il faut éviter de chauffer ces produits, car ils perdraient leurs propriétés probiotiques.


Si vous recherchez un effet dit thérapeutique, pour un traitement aigu, il faut se tourner vers des produits spécialisés, soit les capsules, les poudres ou les yogourts thérapeutiques, tels que BioK+, lesquels contiennent 30, 50 voire 450 milliards de bactéries par pot ou par capsule. Les capsules contiennent des mélanges de deux à quatre bactéries qui ont été séchées à basse température. Les bactéries demeurent viables parce qu'en étant déshydratées, elles sont dormantes; elles se «réveillent» au contact de l'organisme. Il est préférable d'acheter des capsules qui sont vendues réfrigérées: elles sont plus susceptibles de contenir des bactéries viables. Il est essentiel que ce soit des capsules entérosolubles, c'est-à-dire conçues pour se dissoudre dans l'intestin et non dans l'estomac. Sur le marché, on retrouve également des probiotiques en poudre, à mélanger avec un liquide. Une grande partie des bactéries arrivent vivantes dans l'intestin, car ces préparations séjournent peu de temps dans l'estomac.

Nécessaires ou pas?
Quelle souche faut-il privilégier et pour quels maux? À quelle dose et sous quelle forme? Pour combien de temps? À l'heure actuelle, il n'y a pas encore de consensus scientifiques sur ces questions. Selon Lynne McFarland, microbiologiste au Veterans Administration Puget Sound Health Care System (États-Unis): «Si vous êtes en santé, possédez un style de vie sain, mangez suffisamment de fruits et de légumes et que vous ne planifiez pas prendre d'antibiotiques, être hospitalisé ou faire un voyage dans un autre pays, il n'y aurait aucun bénéfice à prendre des probiotiques». C'est une autre histoire quand vient le temps de se remettre d'une diarrhée: les probiotiques sont les meilleurs alliés!

Par Isabelle Emond, diététiste

_________________


"La valeur d'une personne se mesure toujours au bonheur qu'elle donnent aux autres."
Revenir en haut Aller en bas
http://universdebaxter.superforum.fr
 
Les prébiotiques et probiotiques débarquent!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» probiotiques?
» PROBIOTIQUES, PREBIOTIQUES, SYMBIOTIQUES
» Yaourt, probiotiques et obésité
» les probiotiques,une solution intéressante?
» Flocons de levure maltée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Site Médical de Baxter :: L'Alimentation :: La nutrition-
Sauter vers: