Site Médical de Baxter


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les accidents vasculaires cérébraux

Aller en bas 
AuteurMessage
Baxter
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4249
Age : 44
Localisation : Montérégie, Canada
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Les accidents vasculaires cérébraux   Jeu 12 Avr - 14:59

Les accidents vasculaires cérébraux





AVC : informations et signes avertisseurs



Un accident vasculaire cérébral survient lorsqu'il y a interruption de l'apport sanguin à une partie du cerveau. Cette interruption peut être causée par le blocage de la circulation sanguine (AVC ischémique) par un objet (habituellement un caillot sanguin) ou par l'éclatement d'un vaisseau sanguin causant un saignement dans le cerveau (AVC hémorragique). Environ 80 % des AVC sont de type ischémique, les AVC hémorragiques représentant seulement 20 % de ces accidents. Privées de leur approvisionnement sanguin, les cellules cérébrales dans la région atteinte commencent à mourir.

Les effets d'un AVC varient selon la région cérébrale atteinte et la gravité des dommages. L'AVC peut altérer votre capacité à vous déplacer, à parler et à comprendre le langage parlé, votre mémoire et vos capacités à résoudre des problèmes, vos émotions ainsi que vos sens du toucher, de l'audition, de la vue, du goût et de l'odorat. Dans certains cas, l'AVC peut être mortel.

Il est important de reconnaître les signes avertisseurs de l'AVC, car un traitement rapide peut réduire le risque d'atteinte cérébrale et de décès. En général, l'AVC se produit soudainement, en quelques minutes ou quelques heures. Voici les principaux signes d'avertissement de l'AVC :



  • sensation soudaine de faiblesse, d'engourdissement ou de picotement dans le visage, dans un bras ou une jambe (touchant généralement un seul côté du corps)
  • confusion soudaine, difficulté à parler ou à comprendre le langage parlé
  • perte soudaine de la vue (souvent dans un oeil seulement) ou vision double
  • difficulté soudaine à marcher, étourdissement, perte d'équilibre et manque de coordination, ou chute
  • apparition soudaine d'un mal de tête intense (souvent décrit comme étant << le pire mal de tête de ma vie >>) de cause inconnue.
Si vous reconnaissez ces symptômes, faites le 911 ou le 15 immédiatement (ou un autre numéro de téléphone d'urgence médicale si vous n'avez pas accès au service 911 ou 15). L'AVC est une urgence médicale.

_________________


"La valeur d'une personne se mesure toujours au bonheur qu'elle donnent aux autres."
Revenir en haut Aller en bas
http://universdebaxter.superforum.fr
Baxter
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4249
Age : 44
Localisation : Montérégie, Canada
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Les accidents vasculaires cérébraux   Jeu 12 Avr - 15:00

Courez-vous un risque d'AVC?



Tout le monde peut subir un AVC, y compris les personnes jeunes et en bonne santé. Cependant, le risque est plus élevé chez certains d'entre nous. Plusieurs des facteurs qui font augmenter le risque de maladie cardiaque accroissent aussi le risque d'AVC. Certains de ces facteurs ne peuvent pas être corrigés, comme l'âge, mais beaucoup d'autres facteurs sont modifiables.

Voici les facteurs de risque qui peuvent être corrigés ou traités :



  • hypertension artérielle
  • hypercholestérolémie (taux de cholestérol élevé)
  • diabète
  • artériopathie (comme la maladie des artères périphériques ou de l'artère carotide)
  • fibrillation auriculaire (trouble du rythme cardiaque associé à une contraction désordonnée des cavités cardiaques supérieures)
  • maladie cardiaque
  • ischémies cérébrales transitoires (considérées comme des << mini-AVC >>, ces attaques s'accompagnent de symptômes semblables à ceux des AVC sans provoquer de dommages permanents dans le cerveau)
  • certaines formes de troubles sanguins (anémie drépanocytaire)
  • tabagisme
  • manque d'activité physique
  • forte consommation d'alcool (chez les hommes, plus de 14 consommations par semaine; chez les femmes, plus de 9 consommations par semaine)
  • consommation de drogue à usage récréatif (cocaïne, amphétamines et LSD)
Les facteurs suivants ne peuvent pas être corrigés ni traités :



  • âge : le risque d'AVC augmente avec l'âge
  • sexe : les AVC sont plus fréquents chez les hommes que chez les femmes, mais ces dernières risquent davantage de mourir d'un AVC
  • antécédents familiaux d'AVC ou de maladie cardiaque (avoir des cas de ces maladies dans la famille)
  • origine raciale : les personnes d'origine africaine sont plus prédisposées aux AVC que les personnes d'origine européenne
  • antécédents personnels de crise cardiaque ou d'AVC : si vous avez déjà subi un AVC ou une crise cardiaque, votre risque d'AVC augmente.
Si vous croyez être à risque, parlez-en au professionnel de la santé qui prend soin de vous. Il pourra vous aider à corriger les facteurs de risque modifiables.








_________________


"La valeur d'une personne se mesure toujours au bonheur qu'elle donnent aux autres."
Revenir en haut Aller en bas
http://universdebaxter.superforum.fr
Baxter
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4249
Age : 44
Localisation : Montérégie, Canada
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Les accidents vasculaires cérébraux   Jeu 12 Avr - 15:00

Prévention



Pour prévenir les AVC, la façon la plus efficace consiste à déterminer vos facteurs de risque et d'agir sur ceux qui peuvent être maîtrisés ou traités. Votre médecin ou un autre professionnel de la santé pourra vous aider à identifier vos facteurs de risque modifiables et à élaborer un plan d'action qui conviendra à votre situation.

Beaucoup de changements peuvent être apportés à vos habitudes de vie, qui permettront non seulement de réduire votre risque d'AVC mais aussi d'améliorer votre santé générale :



  • Cessez de fumer et évitez la fumée secondaire. De 5 à 15 ans après avoir cessé de fumer (cela varie en fonction de la durée du tabagisme et du nombre de cigarettes fumées), le risque d'AVC d'un ex-fumeur sera au même niveau que chez un non-fumeur.
  • Consommez de l'alcool avec modération. Tenez-vous-en à une ou deux consommations par jour, ne dépassez pas la limite de 14 consommations par semaine pour les hommes et de 9 consommations par semaine pour les femmes.
  • Soyez actif. Essayez d'avoir au moins une demi-heure d'activité physique d'intensité modérée la plupart des jours de la semaine. Il suffit, par exemple, de prendre une marche après votre repas de midi. Si vous n'êtes pas très actif en ce moment, vérifiez avec votre médecin avant de commencer un programme d'exercice.
  • Essayez d'atteindre un poids santé et de le maintenir. Consultez votre médecin au sujet d'un programme de nutrition et d'exercice qui vous permettra d'atteindre cet objectif.
  • Maîtrisez votre stress : sachez reconnaître les causes du stress et trouvez des moyens pour y faire face. Cherchez, par exemple, à simplifier certains aspects de votre vie ou à déléguer certaines responsabilités à d'autres. Pour contrer les effets physiques du stress, l'exercice, le yoga, la méditation et la respiration profonde se sont révélés utiles pour certaines personnes. Vous devrez peut-être essayer plusieurs méthodes avant d'en trouver une qui répond à vos besoins.
Certains problèmes de santé peuvent augmenter votre risque d'AVC. Pour maîtriser ces facteurs de risque, voici quelques recommandations :



  • Faites mesurer votre tension artérielle régulièrement. Si vous faites de l'hypertension, travaillez avec votre professionnel de la santé pour la maîtriser.
  • Faites mesurer aussi votre taux de cholestérol pour voir s'il est élevé ou non. En présence d'un taux élevé, travaillez avec votre professionnel de la santé pour l'abaisser à un niveau santé.
  • Si vous êtes diabétique, travaillez avec votre professionnel de la santé pour maintenir votre glycémie dans les valeurs santé.
Si vous avez déjà subi un AVC ou une crise cardiaque, votre médecin pourrait vous prescrire un programme de traitement, des changements diététiques et de l'exercice pour prévenir un autre AVC.

_________________


"La valeur d'une personne se mesure toujours au bonheur qu'elle donnent aux autres."
Revenir en haut Aller en bas
http://universdebaxter.superforum.fr
Baxter
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4249
Age : 44
Localisation : Montérégie, Canada
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: Les accidents vasculaires cérébraux   Jeu 12 Avr - 15:00

Traitement et réadaptation



L'accident vasculaire cérébral est une urgence médicale. Il est important d'obtenir des soins médicaux immédiatement afin qu'on puisse mettre en route un traitement de l'AVC.

Pour traiter celui-ci, on dispose de médicaments, de la chirurgie ainsi que des mesures non chirurgicales. Dans chaque cas, le traitement est déterminé en fonction du type d'AVC, de son moment d'apparition et de la santé générale du patient. Des médicaments peuvent être administrés pour détruire le caillot sanguin dans certains types d'AVC, à condition que le patient arrive à l'hôpital assez tôt (la << marge >> étant de 3 à 6 heures). Ce traitement peut prévenir d'autres lésions au cerveau.

Les effets d'un AVC varient en fonction de la région cérébrale touchée et de la gravité des lésions. Différentes fonctions peuvent être atteintes par un AVC, dont la parole, les mouvements, la pensée, la vision et les autres sens. La réadaptation n'est pas toujours nécessaire après un AVC mais, pour ceux et celles qui souffrent d'une certaine forme d'invalidité après un AVC, la réadaptation peut faire toute la différence. Ces personnes peuvent ainsi retrouver certaines de leurs capacités perdues ou apprendre de nouvelles façons pour s'adapter à leur invalidité.

La réadaptation commence aussitôt que possible après l'AVC, habituellement à l'hôpital même, et se poursuit après le retour du patient à la maison. Elle est généralement assurée par une équipe de professionnels de la santé, composée de médecins, d'infirmières, de pharmaciens, de physiothérapeutes, d'ergothérapeutes, de diététistes et de travailleurs sociaux. La famille et les amis du patient ayant survécu à l'AVC jouent aussi un rôle important au sein de l'équipe.

Le patient en cours de réadaptation peut accomplir des exercices physiques pour améliorer l'équilibre et la coordination musculaire, apprendre à utiliser une canne ou un autre équipement spécial, à planifier des repas équilibrés et à gérer ses émotions comme la colère, la tristesse ou la confusion. Sa famille et ses amis peuvent être formés pour l'aider dans les exercices et d'autres activités de réadaptation.

_________________


"La valeur d'une personne se mesure toujours au bonheur qu'elle donnent aux autres."
Revenir en haut Aller en bas
http://universdebaxter.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les accidents vasculaires cérébraux   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les accidents vasculaires cérébraux
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Verseaux ont moins d'accidents de la route
» Accidents de chasse, balles perdues ...
» accidents de la circulation
» Sujet : les accidents de la vie courante
» fiche les accidents de la vie courante

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Site Médical de Baxter :: La Famille :: 3ième âge :: Les maux de la vieillesse-
Sauter vers: