Site Médical de Baxter


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La grossesse chez l'adolescente

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Baxter
Admin


Féminin
Nombre de messages : 4249
Age : 42
Localisation : Montérégie, Canada
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: La grossesse chez l'adolescente   Lun 26 Mar - 9:30

La grossesse chez l'adolescente


Les données québécoises sur la grossesse à l'adolescence, colligées par Mme Madeleine Rochon, démographe au ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (1997), sont significatives sur l'étendue de ce phénomène. En voici les faits saillants :

- Le taux de grossesses a augmenté de 50 % depuis le début des années 1980. Cependant, depuis 1993, le taux de grossesse reste stationnaire;

- Malgré une diminution du taux de grossesses des moins de 18 ans pour les années 1994 et 1995, le taux de l'âge de 14 ans semble continuer sa progression;

- Chaque année, 2 % des jeunes filles de moins de 18 ans deviennent enceintes;

- Depuis le début des années 1980, la proportion des adolescentes qui deviennent enceintes avant d'avoir franchi leur 18e anniversaire est passée de 6 % à 8 %;

- Montréal-Centre et la Côte-Nord sont les régions du Québec qui présentent les plus forts taux de grossesses à l'adolescence, à l'exception des régions nordiques.

Dans la région de Montréal-Centre plus précisément, le taux de grossesses chez les jeunes filles de 14 à 17 ans est estimé à 28 par 1000 entre 1992 et 1993. Il s'agit d'un taux plus élevé que la moyenne québécoise qui était à 19,8 par 1000 pour la même période. Ce taux dépasse 90 par 1000 pour les filles âgées de 18 et 19 ans (Turmel, Remis 1997). Notons que plusieurs de ces grossesses se soldent par un avortement.

Bien que l'expérience de la maternité et de la paternité se vive généralement dans la joie, devenir parent, que ce soit à 17, 30 ou 40 ans, implique de nombreux changements dans une vie et demeure pour chacun un défi à relever. De par leurs conditions de vie qui ne sont pas toujours facilitantes, ce défi peut se révéler très grand pour les adolescents.

La grossesse à l'adolescence est souvent associée à une situation de crise et les risques de complications périnatales, psychologiques et sociales peuvent être sérieux. En termes de complications périnatales, on observe que l'accouchement représente plus de risques de complications obstétricales (dont un taux d'épisiotomie plus élevé), un risque plus marqué de donner naissance à un bébé prématuré ou de petit poids, un taux de mortalité périnatale plus élevé que chez les bébés des femmes en général. Aussi, on note, chez ces enfants, plus d'hospitalisations, plus de consultations médicales, plus de maladies psychosomatiques et il semble qu'il y ait plus de risques de retard de langage et de sous-stimulation (Charbonneau et al., 1987).

Concernant la santé psychologique de jeunes mères, on note qu'elles vivent davantage des sentiments de dépression, d'angoisse et de peur que les femmes en général. Ce grand changement dans leur vie provoque, chez plusieurs d'entre elles, un sentiment de solitude. La relation avec le partenaire se termine, dans la plupart des cas, par une rupture rapide laissant ainsi la jeune mère seule devant ses nouvelles responsabilités. D'autre part, comme celles-ci cessent de fréquenter l'école et leurs amies, elles se retrouvent souvent isolées (ibid.).

_________________


"La valeur d'une personne se mesure toujours au bonheur qu'elle donnent aux autres."
Revenir en haut Aller en bas
http://universdebaxter.superforum.fr
Baxter
Admin


Féminin
Nombre de messages : 4249
Age : 42
Localisation : Montérégie, Canada
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: La grossesse chez l'adolescente   Lun 26 Mar - 9:30

Sur le plan social, l'avenir de ces jeunes change de trajectoire. Dans le cas où la fille quitte sa famille, elle aura de nouveaux besoins financiers, de logement, d'emploi, etc. Faute d'argent et d'emploi, les chances qu'elle se tourne vers l'aide sociale sont grandes. Pour le garçon qui s'implique, celui-ci verra la nécessité de se trouver du travail, ce qui occasionnera, pour lui aussi, la fin probable de ses études. Plusieurs de ces jeunes, qui ont grandi dans des milieux socio-économiques défavorisés, éprouvent plus de difficultés à s'adapter à leur nouveau rôle de parent et l'enfant risque davantage d'être victime de négligence et d'abus. Pour leur part, les adolescentes issues de milieux plus favorisés optent davantage pour l'avortement. À l'inverse, celles qui proviennent de milieux socio-économiques pauvres décident généralement de poursuivre leur grossesse.*

Le rôle parental des adolescents entraîne parfois d'importantes modifications au niveau des relations avec les membres de leur famille. Les relations familiales deviennent souvent tendues et sont même parfois momentanément rompues. Dans certains cas, la famille rejette catégoriquement l'adolescent, le laissant seul avec sa responsabilité parentale. Dans d'autres cas, des conflits au sujet de l'éducation de l'enfant peuvent émerger entre la fille et sa mère.

Certains facteurs peuvent expliquer qu'une adolescente devienne enceinte lorsqu'elle ne le désire pas. Une étude réalisée par Michel Perreault et coll. (1993) souligne clairement que les adolescentes qui présentent moins d'habiletés personnelles (communication, prise de discussion, image de soi) ont davantage un comportement contraceptif inadéquat. Dans son rapport de recherche sur la grossesse chez les adolescentes en internat, Hélène Manseau (1997) identifie deux obstacles majeurs à considérer lorsqu'il est question de prévention des grossesses : le sentiment d'infertilité que ressentent les filles et la confiance qu'elles ont envers leur partenaire amoureux, les amenant ainsi à ne pas utiliser de contraceptif. Parmi les vingt adolescentes rencontrées lors de cette étude, sept filles affirment qu'elles se croyaient incapables de devenir enceintes et cinq autres ont cessé de se protéger lorsqu'elles sont tombées en amour ou lorsqu'elles ont senti leur relation plus stable. Les grossesses à l'adolescence peuvent aussi être associées à d'autres facteurs tels que la pensée magique des adolescentes (ça n'arrive qu'aux autres) et au désir inconscient d'enfanter, qui découle souvent de carences ou de déficits psychologiques, affectifs ou relationnels.

Par ailleurs, les jeunes filles, chez qui on trouve un désir conscient d'avoir un enfant, sont assez nombreuses (Charbonneau, 1987). Pour certaines, la grossesse peut devenir une source d'espoir d'un changement de vie ou de rupture avec un passé difficile. Le bébé vient parfois combler un besoin d'amour, un désir de donner ce qu'on n'a pas reçu.

Être parent permet à certaines d'acquérir un statut apportant une valorisation et une reconnaissance sociale. En quelque sorte, la grossesse peut devenir une stratégie d'adaptation afin d'être enfin «quelqu'un». Considérer la grossesse à l'adolescence comme une stratégie d'adaptation, plutôt que comme un signe d'immaturité affective, permet d'avoir une vision plus nuancée de la perspective de l'adolescente en tenant compte de ses conditions de vie, et ce, sans porter de jugement négatif sur l'individu (Manseau, 1997).

_________________


"La valeur d'une personne se mesure toujours au bonheur qu'elle donnent aux autres."
Revenir en haut Aller en bas
http://universdebaxter.superforum.fr
Baxter
Admin


Féminin
Nombre de messages : 4249
Age : 42
Localisation : Montérégie, Canada
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: La grossesse chez l'adolescente   Lun 26 Mar - 9:31

Quels sont les avantages et les désavantages d'une grossesse pour l'adolescente.

Avantages possibles
- Peut bénéficier de beaucoup d'énergie et d'une belle vivacité compte tenu de son âge.
- Peut favoriser sa capacité d'adaptation.
- Peut lui permettre une facilité de contacts physiques avec l'enfant.
- Peut lui permettre de se sentir reconnue socialement.
- Peut favoriser la prise en charge de ses responsabilités.
- Peut redonner un sens à sa vie, etc.

Désavantages possibles
- Plus de risques de complications de la grossesse et de l'accouchement pour celle qui est âgée de 13 ou 14 ans, ainsi que pour celle qui n'a pas de suivi médical.

- Plus de risques d'avoir un bébé né avant terme ou de petit poids.
- Risque plus élevé d'absence ou d'abandon scolaire.
- Risque plus élevé de monoparentalité.
- Risque plus élevé de vivre de prestations d'aide sociale.
- Plus exposée à la pauvreté.
- Fin abrupte de l'adolescence.
- Sentiment de malaise ou de rejet vis-à-vis des amis et parfois de la famille.
- Situations très stressantes à vivre considérant l'âge.
- Risques plus grand de dépression.
- Connaissances insuffisantes des pratiques parentales, etc.

Les Centres jeunesse de Montréal




Direction de la santé publique de Montréal-Centre


_________________


"La valeur d'une personne se mesure toujours au bonheur qu'elle donnent aux autres."
Revenir en haut Aller en bas
http://universdebaxter.superforum.fr
Baxter
Admin


Féminin
Nombre de messages : 4249
Age : 42
Localisation : Montérégie, Canada
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Re: La grossesse chez l'adolescente   Lun 26 Mar - 9:31

Ressources pour adolescentes








Pour faire suite à la série d'articles sur la contraception, voici quelques ressources utiles pour les adolescentes qui veulent interrompre ou poursuivre leur grossesse.

Le C.L.S.C.
de ton quartier offre différents services concernant la contraception et l'avortement. Il offre, de plus, un suivi aux mères adolescentes et les oriente vers des ressources utiles.

La Clinique des jeunes Saint-Denis
offre un service de consultation et de référence pour grossesse et avortement. Tél. : 844-9333

Grossesse secours
offre une ligne d'écoute, de l'information, des rencontres individuelles ou avec tes parents et des tests de grossesse gratuits. Quel que soit ton choix, on te renseignera sur les ressources dont tu as besoin (cliniques d'avortement, adoption, cours prénatals, centres d'hébergement, etc.) Tél. : 527 - 5717

L'Hôpital Sainte-Justine
offre des services adaptés et spécialisés pour les adolescentes qui veulent poursuivre ou interrompre leur grossesse. Tél. : 345-4721

Le Centre de santé des femmes de Montréal
offre différents services concernant la contraception et l'avortement. Tél. : 270-6112

L' école Rosalie-Jetté
offre le soutien nécessaire pour t'aider à terminer tes études et un service de garde sur place. Tél. : 596-4240

Le YMCA
offre des services aux jeunes mères. Tél. : 866-9941, poste 314

Les Centres jeunesse de Montréal
offrent des services aux mères en difficulté d'adaptation et à la petite enfance. Tél. : 356-4523

Informe-toi sur les ressources communautaires de ton quartier; certaines offrent du soutien aux mères adolescentes et favorisent leur réinsertion sociale.

Lise Durocher
Les Centres jeunesse de Montréal


Martine Fortier
Direction de la santé publique de Montréal-Centre


_________________


"La valeur d'une personne se mesure toujours au bonheur qu'elle donnent aux autres."
Revenir en haut Aller en bas
http://universdebaxter.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La grossesse chez l'adolescente   Aujourd'hui à 1:57

Revenir en haut Aller en bas
 
La grossesse chez l'adolescente
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Huiles Essentielles & la grossesse
» Drôle de sentiment après visite chez un voyant.
» Grossesse et écrasement de la veine cave : mythe ou réalité?
» Épilepsie et Grossesse. Quels risques ? Quel traitement ?
» Complémentation et grossesse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Site Médical de Baxter :: La Famille :: Adolescents(es) :: La sexualité-
Sauter vers: