Site Médical de Baxter


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le premier flirt, comment réagir ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Baxter
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4249
Age : 44
Localisation : Montérégie, Canada
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Le premier flirt, comment réagir ?   Mer 12 Avr - 20:03

Le premier flirt, Comment réagir ?

Il rêvasse des heures, passe son temps au téléphone, elle fait disparaître son courrier, il s'absente pour des motifs étrangement vagues, elle a de brusques sautes d'humeur : pas de doute, votre adolescent(e) est amoureux(se) ! Que d'émotions en jeu ! En plus cela vous renvoie inévitablement à votre propre adolescence. Difficile alors de ne pas projeter, de ne pas imposer sa vision des choses. Lucile Vagner-Police, psychologue répond aux principales questions que vous vous posez.

Si tout va bien, que faire ?
Surtout rien ? si votre ado n'en parle pas ! Ses premiers émois appartiennent à son jardin secret. Grandir, c'est aussi cela. Et évoluer en tant que parents, c'est respecter cette intimité. Ce qui n'empêche pas de « laisser la porte ouverte », en cas de gros chagrin, ou de soucis. L'adolescence est une période d'énormes bouleversements émotionnels et physiques, pas toujours faciles à intégrer, mais sachez que nul parent ne peut en dispenser son enfant !

Trop jeune ?
Difficile de tracer une frontière en-dessous de laquelle il serait interdit d'être amoureux ! Il n'est pas rare que les enfants aient un ou une « chéri(e) » dès la maternelle ; les choses se calment généralement en primaire, et redeviennent sérieuses à la pré-adolescence, où « sortir avec un garçon / une fille » devient souvent la grande affaire de leur vie.
« Sortir » signifie la plupart du temps embrasser sur la bouche, câliner, tenir par la main. Ce qui n'ôte d'ailleurs rien à l'intensité des sentiments en jeu - d'où les drames lors de ruptures ! Parfois, c'est une façon de se valoriser par rapport aux autres, sans réel engagement affectif, qui ressemble plus à jeune.

Ajoutons à cela que les prés-ados sont de plus en plus sollicités à entrer dans des comportements très sexualisés (l'effet Britney Spears ?) qui ne correspondent pas toujours à leur développement affectif. Beaucoup restent cependant très « fleur bleue » ; et l'âge moyen du premier rapport sexuel ne diminue guère (sauf dans certains milieux) : 16,8 ans en France.

Que tolérer en tant que parent ? Ce qui n'entre pas en conflit avec vos propres valeurs : refuser le maquillage outrancier, les tenues provocantes, les gestes trop intimes : vous ne serez pas un tyran domestique, mais un adulte cohérent ! Autant que possible, dialoguez autour de ce que vous permettez et de ce que vous refusez.

Désespéré ?
Crises de larmes, violentes colères, propos suicidaires, les premiers chagrins d'amour sont souvent spectaculaires ! Ils entraînent aussi parfois un repli, une passivité, une tristesse qui inquiètent les parents. S'il ne faut pas dramatiser, il ne faut pas non plus prendre ces chagrins à la légère. Sans vous montrer inquisiteur, n'hésitez pas à proposer d'en parler, à écouter sans juger, à rassurer, à consoler. Le dialogue est trop difficile ? Aiguillez-les sur d'autres interlocuteurs : une grand-mère, un grand cousin, une amie de la famille.

Bien informé ?
Grossesse précoce, SIDA , MST... les sujets d'inquiétudes sont nombreux. Bien sûr, vous pouvez, et vous devez rappeler la nécessité de se protéger contre ces risques, au besoin en prenant l'initiative de prendre un RV chez un gynécologue, ou de mettre à disposition des préservatifs. Cependant, lorsque le besoin s'en fera sentir, il sera déjà tard pour délivrer ces informations sans risquer de commettre une intrusion intolérable. Il est très important d'amorcer un dialogue sur ces sujets en amont.

Les sources de documentation ne manquent donc pas. D'ailleurs il n'est peut-être pas mauvais que ces informations soient traitées hors du cadre familial. Reste que toutes les campagnes, et la plupart des livres, s'ils délivrent des informations essentielles, en particulier en matière de prévention, font l'impasse sur? l'amour !
Et l'amour ?
Les adolescents savent tout ? ou croient tout savoir ? sur la sexualité, mais si peu sur le comment, et encore moins sur le pourquoi « faire l'amour ».

Echanger en famille, très tôt, sur l'amour, sur les sentiments, sur le respect que l'on doit à son corps et à celui de l'autre, sur ce que peut être la sexualité : votre rôle est essentiel sur ce point. Transmettre ce qui peut se vivre dans l'amour, et par l'amour, c'est une des grandes joies du métier de parent !
Revenir en haut Aller en bas
http://universdebaxter.superforum.fr
 
Le premier flirt, comment réagir ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» problème lors d'un premier cours de 3eme. Comment réagir ?
» Comment réagir face à une enfant émétophobe ?
» Elève qui s'endort en classe : comment réagir ?
» Elève qui me parle de suicide, comment réagir?
» Comment réagir face à cette classe?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Site Médical de Baxter :: La Famille :: Adolescents(es) :: Questions / problèmes-
Sauter vers: