Site Médical de Baxter


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Comment leur parler d'abus sexuels

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Baxter
Admin


Féminin
Nombre de messages : 4249
Age : 42
Localisation : Montérégie, Canada
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Comment leur parler d'abus sexuels   Dim 19 Nov - 14:34

Comment leur parler d'abus sexuels


S’il est un sujet qu’on souhaiterait pouvoir éviter d’aborder avec nos petits, c’est bien celui des abus sexuels. D’un côté, nous nous efforçons de tenir un discours positif, dispensant une éducation visant l’épanouissement et de l‘autre, nous devons les informer suffisamment pour les protéger. Comment aborder simplement cette sombre facette avec nos enfants, synonyme d’abus, de violence et d’exploitation tout leur permettant de conserver leur confiance et leur fraîcheur?

Des chiffres qui parlent

Au Québec, une fille sur 5 sera victime d’abus sexuel. Certaines études parlent même d’une fille sur quatre.
85% des victimes ont entre 2 et 17 ans
Dans 63% des cas, les victimes vivent dans une famille traditionnelle et neuf fois sur dix, l’agresseur est un homme adulte, hétérosexuel, vivant près de l’enfant.
Le père ou le beau père est le plus souvent impliqué. Viennent ensuite l’ami, la famille, l’oncle, le grand frère, le gardien, le voisin…).
Seulement 6% des abus perpétrés mettent en scène un parfait inconnu.
Je vous invite à prendre connaissance des points suivants, à y réfléchir, et à trouver le moment opportun pour les aborder, les expliquer, les nuancer. La meilleure façon de vos enfants les assimilent est de les répéter souvent, et d’exploiter les mises en situations que vous saurez inventez, afin qu’ils puissent mieux les intégrer.

Publicité

Ton corps t’appartient
«Le «boss», c’est toi. En tout temps, dès que tu ne te sens pas bien, tu dois le dire». Nous devons donc être cohérents comme parents et respecter leur espace, leurs premières manifestations de pudeur. «Par contre, il y des moments où tu ne peux pas décider: quand cela concerne ta santé et ta sécurité!». Ici, les mises en situations sont de mises: quand on va chez le dentiste, chez le docteur, s’il s’agit du voisin, de l’heure du bain…

Les secrets
«Tout ce qui te dérange ne doit pas être un secret. Et tu dois continuer de le répéter à un adulte en qui tu as confiance, tant et aussi longtemps que tu ne trouveras pas de solutions.»

D’abord, définir avec l’enfant ce qu’est un secret. Il y a les secrets-surprise: la fête secrète pour maman, le cadeau de Noël de Mimi, le dessert préféré de papa… Ils sont faciles à identifier car ils font sourire! Puis les secrets qui rendent tristes. Ceux qu’on ne doit pas garder. Par exemple, nous devons le dire quand quelqu’un blesse une autre personne; quand on te menace de voler tes choses; quand quelqu’un te promet un cadeau si tu te laisses te chatouiller ou embrasser ou si quelqu’un t’embrasse ou te touche de force.

Ensuite, dresser avec l’enfant une liste d’au moins trois autres adultes que les parents à qui il serait possible, d’aller raconter un problème.

Le droit de dire NON
Ici, il est question de consentement. Nous apprenons à nos enfants à être polis et respectueux envers les adultes mais nous devrions avant tout leur apprendre à se respecter eux-mêmes. Par exemple, s’ils sont inconfortables à donner un câlin à oncle Georges, ou n’ont pas envie d’embrasser mamie, nous pouvons leur donner des alternatives: «Veux-tu envoyer un baiser soufflé ou juste dire Au revoir?».

Il est également importent de sensibiliser notre enfant au consentement de l’autre. L’habituer à reconnaître le verbal ou le non-verbal d’autrui (mécontentement, pleurs ou peur). Souligner qu’il ne faut pas prendre les choses de force chez l’autre. Répéter, au quotidien, le droit de dire non, et l’obligation que l’on a de respecter celui-ci. Encore une fois, les mises en situations favoriseront l’intégration. On peut demander à l’enfant comment il s’y prendrait, par exemple, pour empêcher quelqu’un de:

Lui marcher sur les pieds;
De s’asseoir sur lui;
De lui toucher les cheveux;
De lui donner de bisous s’il en a pas envie.
Les deux balises suivantes éviteront à l’enfant toute confusion et lui serviront de précieux repères en cas de doute:

Le tabou de l’inceste
Il est essentiel de signifier clairement et sans ambiguïté à l’enfant la limite qui le sépare d’avec son papa et sa maman ainsi qu’avec ses frères et soeurs. Il s’agit ici de bien démarquer le couple: «Ton papa ne sera jamais ton amoureux» ou si l’on est monoparentale: «Plus tard, quand maman va rencontrer quelqu’un…» et bien délimiter la fratrie: «L’exploration sexuelle ne se fait pas entre frères et sœurs.».
Les enfants avec les enfants
Les jeux sexuels ne se font pas entre un enfant et un adulte et même si c’est quelqu’un qu’on aime bien et en qui on a confiance. «Si un adulte veut faire des jeux amoureux ou sexuels avec un enfant, c’est qu’il est malade dans sa tête et dans son cœur.»
Évidemment, cette prévention s’inscrit dans un contexte d’éducation sexuelle globale. Il est essentiel que nous discutions de façon positive de la sexualité avent d’aborder de tels aspects. Car l’idée n’est pas de refléter une image négative de celle-ci, d’inquiéter ou d’apeurer. Une cliente, lors d’un suivi en thérapie, me racontait que sa mère, voulant faire de la prévention, découpait soigneusement les articles du Photo Police relatant les agressions sexuelles… Et les collait sur le frigo sans commenter.

Si vous avez besoin d’appui ou si vous vous sentez mal à l’aise face à ce sujet, il existe des livres très bien faits sur le sujet. Je vous suggère: Te laisse pas faire! (Jocelyne Robert, Éditions de l’homme) ainsi que l’histoire intitulée Le secret du petit cheval, disponible gratuitement sur Internet. La Fondation Pleins Pouvoirs, organisme spécialisé en sécurité et en auto-protection, propose également des publications et des ateliers aux parents et aux enfants.

Enfin, si vous avez vous-même vécu un abus quelconque, assurez-vous de faire la paix avec ce passé, afin qu’il ne vienne pas court-circuiter le travail que vous effectuez auprès vos enfants.

_________________


"La valeur d'une personne se mesure toujours au bonheur qu'elle donnent aux autres."
Revenir en haut Aller en bas
http://universdebaxter.superforum.fr
 
Comment leur parler d'abus sexuels
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» la cicatrice comment leur en parler
» Extraterrestres: faut-il leur parler ?
» [Fiche] -1- les fées.
» A boycotter (qui sait comment leur répondre ?)
» Supprimer les produits laitiers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Site Médical de Baxter :: La Famille :: Adolescents(es) :: La sexualité-
Sauter vers: