Site Médical de Baxter


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ados : entre conscience, loyauté et peur de dénoncer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Baxter
Admin


Féminin
Nombre de messages : 4249
Age : 42
Localisation : Montérégie, Canada
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Ados : entre conscience, loyauté et peur de dénoncer   Ven 20 Oct - 13:32

Ados : entre conscience, loyauté et peur de dénoncer


Du viol collectif au vol à l'arraché en passant par le racket, les actes de violence et de délinquance commis en groupe constituent votre quotidien que vous soyez témoins, victimes ou acteurs. Quand on connaît quelqu'un dans l'illégalité, qui a commis des délits graves et répressibles, il est souvent difficile de faire la part des choses entre conscience, loyauté et peur de dénoncer.

Quels risques encoure-t-on en tant que délinquant ?

Nombreux sont ceux parmi vous qui s'adonnent à une pratique particulièrement répandue aux portes des lycées: le racket. Que ce soit de l'argent, le nouveau blouson à la mode ou une trousse sans valeur, le simple fait d'extirper le bien d'autrui, sous la menace, constitue une infraction grave passible d'une condamnation. Le racket ou extorsion peut entraîner une peine allant de sept à trente ans de prison lorsqu'il est commis à l'aide d'une arme à feu (même pour intimider) ! Faut-il vraiment risquer de gâcher ta vie entière pour obtenir cette paire de chaussures que tu ne peux pas te payer ? Pèse bien les conséquences de tes actes avant de te laisser embrigader par des fortes têtes, souvent plus inconscientes qu'intelligentes.... "L'adolescence est l'âge de l'imprudence. Pour se démarquer de leurs parents, les jeunes vont prendre des risques dont ils n'évaluent que rarement les conséquences", explique Pascal Hachet, psychologue et auteur de Ces ados qui jouent les kamikazes (éd. Fleurus). Pour ton information, sache qu'à partir de 13 ans tu es considéré(e) comme responsable de tes actes et peux être envoyé(e) à l'ombre d'une cellule. A partir de 16 ans, comme pour un adulte, le juge peut te refuser une réduction de peine.

Quelles solutions lorsqu'on est victime ?

Si tu as été victime d'une agression (viol, sévices corporelles, racket, harcèlement, etc.) que celle-ci ait abouti ou non (une tentative d'infraction est aussi punie), tu ne dois faire qu'une chose pour te protéger : en parler. Bien sûr, une peur te revient sans cesse à l'esprit : "Si je parle, mes agresseurs le sauront, ils voudront se venger..." Mais, rassure-toi, aujourd'hui tout est fait pour garder l'anonymat des témoins, pour arrêter et faire comparaître les délinquants le plus vite possible. La police te protégera pour éviter les représailles et ton courage évitera à un bon nombre de vivre la même chose que toi. "Souvent, un ado, victime de violence aura des difficultés à en parler à ses parents. Sa fierté l'empêchera de leur demander de l'aide", commente Pascal Hachet. Soit. Dans ton lycée, de nombreuses personnes sont formées pour t'écouter et te conseiller sans te juger. De tes professeurs à ta conseillère d'orientation en passant par l'infirmière, dirige-toi là où tu te sentiras le plus à l'aise pour parler.

Quel sort pour les complices ?

"En groupe, la responsabilité est diluée. Seul, un ado n'osera jamais agir comme il le fait en bande ", continue Pascal Hachet. Qu'en est-il donc de ta responsabilité si tu n'as rien fait mais que tu étais quand même là lorsque tes amis ont violé une jeune fille, ou agressé un enfant ? Si tu n'es pas intervenu(e), tu es considéré(e) comme complice et sera jugé(e) de la même manière que les coupables. Cependant, en ayant le courage d'aller te faire connaître, le juge t'attribuera des circonstances atténuantes. Si tu as des remords ou que tu n'es pas d'accord avec la manière dont tes amis ont agi, tu dois leur en parler sans avoir peur d'être rejeté. Affirme-toi, et désolidarise toi du groupe si besoin est. "Il est essentiel d'extérioriser tes angoisses auprès d'une personne qui t'écouteras. On ne peut pas vivre avec des secrets aussi lourds. Parler est un soulagement. Aie le courage de franchir le pas".

_________________


"La valeur d'une personne se mesure toujours au bonheur qu'elle donnent aux autres."
Revenir en haut Aller en bas
http://universdebaxter.superforum.fr
 
Ados : entre conscience, loyauté et peur de dénoncer
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les émotions perturbatrices
» Y a t-il un lien entre le niveau spirituel de l'âme (le degré de la foi) et la peur de la mort?
» combiné de problème, mais plus peur ?!
» Les mariages entre athées et croyants ou inter-réligieux.
» Entre etre medecin et la peur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Site Médical de Baxter :: La Famille :: Adolescents(es) :: La sexualité-
Sauter vers: