Site Médical de Baxter


 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Toxoplasmose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Baxter
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4249
Age : 44
Localisation : Montérégie, Canada
Date d'inscription : 04/04/2006

MessageSujet: Toxoplasmose   Mer 5 Avr - 9:44

Circonstances de l’infestation. Toxoplasmose

Ses "hôtes" vont l’ingurgiter, qu’il soit présent dans leur alimentation, mêlé à la terre qui souille cette alimentation ou véhiculé par des mains.
Il est infestant principalement sous deux formes : celle émise dans les déjections du chat (oocyste) et la forme contenue dans les kystes (bradyzoïte) présents dans les tissus d’un hôte intermédiaire.
Une troisième (tachyzoïte) infecte le bébé en traversant le placenta. C’est le parasite sous sa forme libre dans le sang.
Pour être tout à fait complet, notez qu’il ne se transmet pas par l’air ambiant mais que certains sujets immunodéprimés développant une toxoplasmose aiguë peuvent excréter les tachyzoïtes dans la salive, les urines, les larmes, le lait ou le sang. Enfin, les greffons peuvent renfermer des kystes. Ces dernières circonstances étant exceptionnelles, elles ne sont pas à l’origine de conseils spécifiques.

Les ruminants.
Ils sont infectés par les formes présentes dans la terre qui accompagne l’herbe qu’ils ingurgitent.
Porcs, volaille..
Vecteurs classiques dont on se demande, dans les conditions actuelles de leur élevage, comment ils croisent le parasite.
Les humains.
Ils rencontrent la forme émise par le chat :
sur des légumes, salades classiquement mais pas uniquement, issus d’une terre dans laquelle se trouvent des oocystes, une terre où un chat aurait fait ses besoins,
sur leurs mains s’ils manipulent cette terre souillée ou s’ils possèdent un chat infecté. Il y a là une occasion de clarifier quelques détails au bénéfice de ces pauvres chats qui ne comprennent pas pourquoi on les regarde subitement de travers. La forme émise par le chat n’est pas infectantes en l’état. Elle doit accomplir sa maturation, de 1 à 5 jours, dans le milieu extérieur, avant de le devenir. Ceci explique que leur responsabilité directe est largement surestimée. Ils rencontrent la forme contenue dans des kystes :
s’ils manipulent ou s’il mange de la viande issue d’un animal atteint.

Les conditions de vie moderne ne font pas souvent se rencontrer un chat et une salade et les techniques d’élevage actuelles n’autorisent plus guère la proximité des chats et des vaches ou des moutons. Il n’en reste pas moins que, parmi les femmes non immunisées, une sur 100 contractera la toxoplasmose durant sa grossesse. Les précautions se sont donc pas inutiles à enseigner ou à rappeler.

Eviter la toxoplasmose

Alimentation.

Les aliments à risques :
Les viandes, mouton et bœuf, agneau et dans une moindre mesure le porc. Le risque n’est pas nul pour le cheval, le lapin, la volaille et les gibiers mais leur consommation n’est pas significativement retrouvée dans les études épidémiologiques.
Les légumes, salades et plantes aromatiques.

Comment se protéger ?
Les grillades posent problème. La pièce doit être cuite et portée à plus de 65° sur toute son épaisseur. Éviter les saucisses, les merguez et la charcuterie. Il est probable que la consommation de viande préalablement congelée est sans risque puisque le parasite ne résiste pas à des température de -20°.
Laver soigneusement les produits de la terre pouvant être souillés, les légumes, plantes aromatiques... Il n’est pas nécessaire d’utiliser de l’eau de javel diluée ni de l’eau vinaigrée.

Plus :
Se protéger en portant des gants ou se laver les mains fréquemment quand on manipule de la viande crue. Congeler la viande destinée à être grillée ou l’acheter congelée.
Attention, en cette période de fêtes, les foies gras mi cuits n’offrent pas toute la sécurité nécessaire. Éviter de goûter le plat en cours de cuisson.
Éviter les crudités quand on mange en dehors de chez soi.

Précisément

Sans risque :
Les salades industrielles vendues découpées en sachet plastique.
Les plats cuisinés et conservés en boîte métallique, congelés ou vendus au rayon frais.

Les questions en suspens : Les produits laitiers, les œufs, Un animal malade peut, sur une période très courte, quelques jours, avoir des formes libres dans son sang et les excréter dans les liquides qu’il produit, le lait ou même les oeufs. Or ces formes sont très fragiles et ne résistent pas, en général, à l’acidité gastrique. Il ne paraît donc pas raisonnable de s’appuyer sur ce très faible risque pour interdire la consommation des produits laitiers ou des oeufs à la femme enceinte, dans le cadre de la prévention de la toxoplasmose congénitale.

Plus :
Le lait cru a été mis en cause par certaines études. Les auteurs de cette étude ont reconnu que ce que l’on sait du cycle du parasite et des spécificités des formes libres qu’on pourrait retrouver dans le lait incite à penser qu’il y a peut être d’autres explications. Il a été évoqué une possible hygiène défectueuse lors du recueil du lait ou des habitudes alimentaires corrélées avec la consommation du lait cru.

Animaux domestiques :

Le chat émet, dans ses excréments, des parasites. La durée de cette émission est limitée à trois semaines au cours de sa vie. Les formes émises ne sont pas immédiatement infectantes, elles doivent subir une maturation qui dure entre 1 et 5 jours. Ca n’est qu’au terme de celle ci qu’ils peuvent être infectants une fois ingérés.
Des études épidémiologiques récentes montrent que la possession d’un chat n’augmente pas significativement le risque de toxoplasmose au cours de la grossesse.
Faut il tout de même se protéger ?
Oui. Les campagnes de prévention, qui étaient jusque là axées sur le comportement vis à vis des chats, sont peut être à l’origine de cette constatation. Il faut donc continuer.

Comment se protéger ?
Se laver les mains quand on a caressé ou tenu dans ses bras un chat.
Vider et ébouillanter chaque jour la caisse contenant la litière du chat.

Précisément :
Qu’en est il des griffures du chat ? Avec ce que l’on sait du cycle du parasite, du mode d’infestation, on ne voit pas bien comment le parasite pourrait, par ce mécanisme, une scarification par les griffes, être inoculé à un humain. On peut imaginer un chat dont les pattes sont souillées, qui griffe son maître et celui ci qui porte à sa bouche la plaie..
Ca paraît improbable, mais pas impossible.

Plus :
Pour éviter que le chat ne soit contaminé, Ne pas le nourrir de viande crue, ni de lait cru, L’empêcher de chasser en lui mettant une clochette au collier.

Quelques questions :
Les autres animaux de compagnie, chiens, cochons d’inde, oiseaux, tortues ne véhiculent pas la maladie, du moins ils n’excrètent pas de parasite. Une étude a récemment relevé la possession d’un chien comme facteur de risque de contracter une toxoplasmose. Surprise... et explications possibles : les chiens seraient volontiers coprophages. Ils auraient mangé des déjections de chat et en auraient donc rejeté. Ou bien se serait leur pelage qui véhiculerait le parasite...

Objets pouvant être contaminés :

La litière du chat.
La terre du jardin.
Les plans de travail et les planches à découper dans la cuisine.
Le réfrigérateur.
Les ustensiles de cuisine et la vaisselle.

Les moyens de s’en protéger : Porter des gants quand on manipule des objets potentiellement infectés.
Pour nettoyer la litière,
jardiner,
nettoyer le plan de travail de la cuisine et les planches à découper,
nettoyer le réfrigérateur,
faire la vaisselle.

C’est peut être là une occasion rêvée pour tester les aptitudes du futur père aux tâches ménagères.
Revenir en haut Aller en bas
http://universdebaxter.superforum.fr
 
Toxoplasmose
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Toxoplasmose
» Toxoplasmose
» Porc cru...
» Un virus ?? Vraiment ?
» «Etiologies organiques de troubles psychiatriques»

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Site Médical de Baxter :: 9 mois pour la vie :: La grossesse :: Les maux de la grossesse-
Sauter vers: